Regions

La station d’épuration de Boussoit doublera sa capacité de traitement

Les travaux à la station d'épuration de Boussoit

© IDEA

L’intercommunale IDEA mène actuellement un chantier visant à moderniser et à doubler la capacité de traitement de la station d’épuration de Boussoit. Les instances de l’IDEA ont précisé mercredi que plus de 260 millions euros ont été investis depuis 2000 à travers les différents programmes d’investissements dans le Cœur du Hainaut en matière d’assainissement, notamment au niveau du réseau de collecteurs, des stations de pompage et d’épuration. Le programme en cours 2022-2027 porte sur un budget de l’ordre de 176 millions euros.

L’ouvrage a été mis en service en 2004. Il permet d’assainir les eaux usées des habitants de Boussoit, Maurage, Strépy-Bracquegnies, Houdeng-Goegnies, Houdeng-Aimeries et de l’Ouest de La Louvière. Les eaux assainies sont rejetées vers la Haine et le Thiriau du Luc. La station d’épuration de Trivières devrait bénéficier dans les prochaines semaines de la même modernisation de son infrastructure visant à également doubler sa capacité de traitement. Les deux stations passeront ainsi d’une capacité de 19.000 à 40.000 équivalents habitants (EH).

L’investissement global des deux chantiers s’élève à plus de 24 millions euros, financés par la Société Publique de Gestion de l’Eau (SPGE). Concrètement, la nouvelle station de Boussoit pourrait être exploitée, sauf intempéries, à l’automne 2023.

À Trivières, le chantier sera plus long car les travaux de modernisation sont plus conséquents et nécessiteront 585 jours calendrier, pour une mise en exploitation envisagée au printemps 2024.
 

Sur le même sujet...

Quel Temps ! du 28/10/2022

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous