Entrez sans frapper

La Sonate au Clair de Lune de Beethoven a inspiré les Beatles, Alicia Keys et Vitaa

Feuilleton "L'histoire pas si classique des chansons cultes" de Valentine Jongen

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ludwig van Beethoven a inspiré les artistes de plusieurs générations. La musicologue et youtubeuse Valentine Jongen, de Val so Classic, se penche sur son influence dans la musique populaire à travers son 'Histoire pas si classique des chansons cultes' dans Entrez Sans Frapper.

Cette œuvre très célèbre, composée il y a plus de 200 ans et n’a cessé d’inspirer et de fasciner depuis. Sa partition a été notamment été reprise par les Beatles en 1969, par Alicia Keys en 2002 et aussi par Vitaa en 2007. Des artistes d’époques et d’influences très différentes qui ont pourtant tous été puiser leur inspiration chez un même homme : Ludwig van Beethoven.

La sonate Au Clair de Lune

La Sonate dite "Au Clair de Lune" puisque ce n’est qu’un surnom qu’on lui a donné après la mort de Beethoven en 1827.

En réalité, le nom officiel de cette œuvre serait plutôt Sonate nᵒ 14 en Do dièse mineur, opus 27 nᵒ 2 mais c’est moins facile à retenir. Alors, pour vous raconter brièvement l’histoire de cette partition, nous sommes au tout début du 19ème siècle, en 1801. Ludwig van Beethoven a alors une trentaine d’année. Il compose deux nouvelles sonates pour piano :

  • Une en Mi bémol Majeur (qui sera la sonate n°13)
  • Une en Ut dièse mineur (donc Do dièse mineur, qui portera le numéro 14).

Ces deux sonates sont sous-titrées "Sonata quasi una Fantasia" et elles étaient toutes les deux dédiées à des femmes.

Loading...

Pas vraiment une déclaration d'amour

On pourrait penser que le célèbre premier mouvement (" Adagio Sostenuto ") de la Sonate au Clair de Lune que Beethoven l’avait écrit en étant dans un chagrin d’amour terrible... Et pourtant.

Ce qui est sûr, c’est qu’au moment où Beethoven écrit ces deux sonates pour piano (la n°13 et la n°14) il a deux dédicataires possibles : la Princesse Joséphine von Lichtenstein et Giulietta Guicciardi, Comtesse de Gallenberg. Beethoven fréquentait en effet beaucoup de femmes de la haute société. Finalement, Beethoven dédiera la Sonate n°13 à la Princesse et la n°14 à la Comtesse.

Ce qui est sûr et certain, c’est que jamais il n’aurait imaginé que le premier mouvement de sa Sonate "quasi una fantasia" en Ut mineur serait reprise par Alicia Keys, Princesse de la Saoul et Vitaa, Comtesse du RnB français.

John Lennon inspiré par cette sonate

Mais revenons d'abord en 1969 !

L’histoire raconte qu’à la fin des années 1960’, Yoko Ono jouait cette Sonate de Beethoven au piano et que, John Lennon entendant cette mélodie, s’en serait inspiré pour la chanson Because sur Abbey Road des Beatles. Lennon l’a d’ailleurs avoué dans une interview en 1980 : "Yoko jouait la Sonate au Clair de Lune au piano. Elle avait une formation classique. J’ai dit : 'Tu pourrais jouer ces accords à l’envers ?' et j’ai écrit Because en partant de ça".

Il est donc important de souligner que John Lennon s’est inspiré de la Sonate au Clair de Lune pour Because. Les deux œuvres commencent sur un accord de Do dièse mineur et, très vite, Lennon a repris les arpèges et la progression harmonique à sa sauce.

Loading...

"Piano and I" d'Alicia Keys

Au 21e siècle aussi Beethoven a inspiré d'autres genres musicaux.

En 2002, Alicia Keys sort son premier album Song in A minor (chanson en La mineur). Une référence direct à la musique classique bien légitime puisque Alicia Keys a une formation de musicienne classique. Et sur ce premier album, la première plage s’intitule Piano and I, et la ressemblance est frappante.

Loading...

Le début de carrière de Vitaa lancé par Beethoven

Dans un tout autre style, en 2007, Charlotte Bendaoud, alias Vitaa, sort également son premier album intitulé A fleur de toi. Album sur lequel on retrouve une chanson éponyme, là aussi qui puise chez Beethoven.

Loading...

Comment est-on passé d’une partition composée en 1801 pour une Princesse ou une Comtesse à un morceau des Beatles ou à des chansons fondatrice d’une carrière RnB ?

Qu’on préfère la version des quatre garçons dans le vents, d’Alicia Keys ou de Vitaa finalement, le plus important n’est-il pas que la musique classique est partout, même aujourd’hui ?

Sur le même sujet

Une lettre écrite par Beethoven sera bientôt mise en vente à Londres

Journal du classique

Articles recommandés pour vous