RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

La société Solirem pourra-t-elle continuer à laver les fûts de produits chimiques au port de Wandre ?

C'est notamment de ce type de conteneurs que la Solirem s'occupe
04 nov. 2020 à 15:58 - mise à jour 04 nov. 2020 à 15:58Temps de lecture1 min
Par Michel Gretry

Cette firme doit renouveler son autorisation d’exploiter. Elle s’occupe de nettoyer et de reconditionner des bidons et des fûts qui ont contenu des substances comme des engrais ou des acides, notamment. Elle fournit de l’emploi à une demi-douzaine de personnes. Elle souhaite non seulement poursuivre ses activités, mais se développer. Elle occupe un hectare, en rive droite, au port pétrolier. Elle envisage d’investir trois millions, au cours des quatre prochaines années, pour démolir ses entrepôts et construire du neuf. De quoi, au passage, améliorer ses procédés.

Dans ce genre de procédures, plusieurs administrations sont consultées. L’une d’entre elles vient de refuser de se prononcer sur l’opportunité du projet. En cause : un dossier qualifié d’incomplet voire d’incohérent. Le problème, c’est la gestion des eaux sales, des eaux de lavage. Elles pourraient se mélanger aux pluies et s’évacuer sans traitement. En plus, une zone d’égouttage des récipients se trouve à proximité d’un puits de mine. Des éclaircissements sont nécessaires pour la protection des sols et des sous-sols.

La société Solirem s’étonne : elle affirme qu’elle travaille en circuit fermé, avec des citernes et encuvements étanches. C’est donc l’incompréhension. Du côté de la ville et de la région wallonne, personne ne se risque, pour l’instant, à émettre le moindre commentaire.

Articles recommandés pour vous