Regions Liège

La société NewPharma, filiale du groupe Colruyt, confirme son ancrage liégeois

Près de 50.000 m² d'entrepôt, sur trois niveaux : NewPharma investit et recrute à Wandre

© Michel Gretry

Près de cinq millions de clients dans treize pays, la société liégeoise NewPharma est en pleine croissance. Elle s’occupe de préparer les commandes en ligne de médicaments en vente libre et de produits de parapharmacie, qu’elle livre à des transporteurs qui vont les déposer chez les particuliers. Elle a inauguré officiellement ce jeudi son nouveau centre de tri. Elle y emploie plus de deux cents travailleurs, elle a embauché une quarantaine de personnes cette année, et elle voudrait recruter encore. Depuis l’été, elle est une filiale à part entière du groupe Colruyt, qui a dépensé une bonne quinzaine de millions pour construire cet entrepôt, dont un niveau est dédié à la manutention automatisée.

Manutention automatisée chez NewPharma

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Comme l’explique Jef Colruyt, le groupe a hésité à passer la frontière hollandaise pour s’installer là où les conditions de travail dans l’e-commerce sont beaucoup plus souples : "mais finalement nous avons pris la décision de rester en région liégeoise, qui est bien positionnée d’un point de vue logistique, et nous avons décidé d’automatiser une partie des tâches, pour diminuer les coûts". Le fait que les Français représentent plus d’un tiers des achats n’est peut-être pas étranger au maintien d’une localisation dans une région francophone.

Jef Colruyt, groupe Colruyt

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Pour la société NewPharma, "derrière le patient, il y a un client", et l’entrée dans le groupe Colruyt ouvre de nouvelles perspectives de développement. Les colis peuvent être mis à disposition dans les points d’enlèvements des supermarchés, par exemple. Avec les salles de sport Jims et les magasins de pédiatrie DreamBaby, c’est une sorte de "pôle santé" que l’enseigne a constitué. Une orientation stratégique, qui n’empêche nullement de tenir un discours de responsabilisation individuelle sur le bien-être et les vertus de la prévention, et en même temps de vendre alcools et cigarettes dans les rayons des Colruyt.

Gilles Jourquin, administrateur délégué

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Londerzeel : le groupe Colruyt teste un véhicule autonome sur voie publique

Mobilité

Articles recommandés pour vous