RTBFPasser au contenu
Rechercher

La société malade de l'hyperconsommation

.
03 juin 2016 à 11:43 - mise à jour 03 juin 2016 à 11:43Temps de lecture1 min
Par cbd

Si la consommation n'est pas un mal en soi, elle est d'ailleurs "un aboutissement de l'activité économique et un des moteurs de la croissance dans une économie capitaliste", souligne l'économiste Philippe Moati, "l'hyperconsommation", par contre, fait passer le consommateur avant l'individu, le citoyen, le penseur, l'homme agissant, l'homme engagé pour la cité.

Dans une société d'hyperconsommation, les individus forgent leur identité à travers des modèles diffusés par des techniques marketing. "Des constructions identitaires extrêmement fragiles". Et qui montrent leur faille quand la société va mal. Dans son livre " La société malade de l'hyperconsommation " (Ed. Odile Jacob), Philippe Moati propose des voies de sorties, qui n'excluent pas la consommation, mais la remettent à sa place, dans un projet de " vivre ensemble ". 

Articles recommandés pour vous