RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

La SNCB lance sa campagne "Women In Rail" pour promouvoir la diversité

La campagne vient d’être lancée.
24 juin 2022 à 13:13Temps de lecture1 min
Par Belga

La Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) a lancé sa campagne de sensibilisation "Women In Rail" le 23 juin afin de faire taire les préjugés sur certains métiers considérés comme purement masculins. Cette démarche a également pour but d’attirer toujours plus de femmes au sein des effectifs de l’entreprise ferroviaire. Actuellement, elles représentent 20% de son personnel.

Pour sa nouvelle campagne, la SNCB met au défi les personnes de trouver, parmi quatre de ses employés, qui est sa ou son "véritable conducteur (trice) de train" et qui est sa ou son "véritable technicien (ne)". "Women In Rail" fait suite à la ratification d’un ambitieux accord européen du même nom. À l’instar de la SNCB, de nombreuses autres entreprises ferroviaires l’ont signé. Il vise à rendre le secteur plus attirant pour les femmes.

"En 2021, 222 femmes ont rejoint la SNCB. Cela représente un quart de tous les nouveaux engagements. Il y a six ans, cette proportion n’était encore que d’un sixième. Le nombre de nouvelles conductrices de train a également doublé au cours de cette même période", détaille Marieke Arnou, responsable de la diversité et de l’inclusion à la SNCB.

Outre le côté attractif, la campagne "Women In Rail" se veut aussi un être un bon outil d’abolition des stéréotypes. Selon la SNCB, en 2022, encore trop de personnes associent le fait de conduire un train ou de gérer les aspects techniques à des hommes. "Aujourd’hui, 20% de nos collègues sont des femmes. Elles représentent 6% des conducteurs de train et un peu plus de 1% des techniciens. Il devrait y en avoir beaucoup plus. Nous souhaitons en effet être un reflet de la société et pouvoir offrir les mêmes opportunités à tout le monde. Quels que soient le sexe, l’origine ou le milieu", ajoute Marieke Arnou.

Sur le même sujet

La SNCB affrète des trains supplémentaires pour rejoindre la Côte

Belgique

Sarah Schlitz et Petra De Sutter veulent une fonction publique fédérale plus inclusive

Belgique

Articles recommandés pour vous