RTBFPasser au contenu

Exposition - Artistes

La Russie de plus en plus isolée sur la scène culturelle internationale

De grandes figures culturelles comme Marina Abramović, Aljoscha et Pavlo Makov ont publiquement dénoncé les récents agissements de Moscou.

"Merci à nos fans russes qui s’opposent au comportement injustifié et criminel de leur pays. Nous sommes de tout cœur avec le peuple ukrainien". Voici ce que l’on peut lire dans un message qu’AJR a partagé sur les réseaux sociaux dimanche 27 février pour annoncer l’annulation de leur concert en Russie. Le trio américain devait se produire dans la salle moscovite 1930 le 22 octobre prochain, dans le cadre de sa tournée mondiale "The OK Orchestra Tour". Une représentation que les frères Met refusent d’assurer pour manifester leur opposition à l’offensive militaire menée depuis quelques jours par Moscou en Ukraine.

Loading...

Green Day a suivi l’exemple d’AJR en annulant leur concert au stade Spartak de Moscou, prévu le 29 mai prochain. "Nous sommes conscients que ce moment ne se résume pas aux concerts de rock dans les stades, c’est bien plus important que cela. Mais nous savons aussi que le rock and roll est éternel et nous sommes confiants qu’il y aura un temps et un lieu pour notre retour dans le futur", a expliqué le groupe au magazine Variety.

Il est possible que d’autres musiciens fassent de même dans les prochains jours, et refusent de se produire en Russie pour manifester leur opposition à la guerre contre l’Ukraine que Vladimir Poutine a déclenchée le jeudi 24 février à l’aube. Saint Jhn, Tricky, Disclosure et Bring Me the Horizon doivent assurer des concerts dans le pays durant les mois de mars et d’avril. Khalid, Yungblud, Girl in Red, Judas Priest, Denzel Curry et OneRepublic en mai. C’est sans compter les nombreux artistes et groupes comme Gorillaz, My Chemical Romance et Iggy Pop qui participent aussi cet été à des festivals comme le Bol festival et Park Live à Moscou.

Pour Geoff Meall, un agent artistique de l’agence Paradigm, la guerre contre l’Ukraine va avoir de grandes répercussions sur l’agenda culturel de nombreux artistes dans les prochains mois. "L’Ukraine est manifestement une zone de conflit, il est donc impossible d’y faire un concert. En ce qui concerne la Russie, tout d’abord, tous les gouvernements conseillent à leurs citoyens de ne pas s’y rendre, sauf en cas de nécessité absolue – le rock and roll ne serait probablement pas considéré comme tel – mais surtout, beaucoup d’artistes ne voudraient pas être perçus comme soutenant les actions du gouvernement [de Vladimir Poutine] en ce moment", a-t-il expliqué à Variety.

La place de l’art en contexte de guerre

Ces préoccupations touchent le monde de la culture dans son ensemble. De grandes figures culturelles comme Marina Abramović, Aljoscha et Pavlo Makov ont publiquement dénoncé les récents agissements de Moscou. "Une attaque contre l’Ukraine est une attaque contre nous tous. C’est une attaque contre l’humanité et elle doit être arrêtée", a déclaré Marina Abramović dans une vidéo postée sur le compte Instagram de son institut.

Loading...

D’autres comme Nadya Tolokonnikova des Pussy Riots se mobilisent pour lever des fonds afin de venir en aide au peuple ukrainien, alors que le ministère de la santé du pays a annoncé le décès de 352 civils depuis le début de l’invasion russe. L’artiste a lancé sa propre DAO (organisation autonome décentralisée) pour mettre aux enchères 10.000 NFT à l’effigie du drapeau ukrainien. Les bénéfices de cette initiative seront reversés à la Fondation Return Alive et à l’ONG Proliska.

Nadya Tolokonnikova des Pussy Riot se produit au Saturn Birmingham le 11 juillet 2019 à Birmingham, Alabama.
Nadya Tolokonnikova des Pussy Riot se produit au Saturn Birmingham le 11 juillet 2019 à Birmingham, Alabama. David A. Smith/Getty Images

La Russie semble de plus en plus isolée sur la scène culturelle mondiale. Elle ne sera pas représentée à l’Eurovision cette année, l’organisateur de l’événement craignant pour la réputation du concours le plus populaire d’Europe, après l’invasion de l’Ukraine par Moscou. Il y a fort à parier que le pays soit également absent de la 59ème édition de la Biennal de Venise, qui se tiendra du 23 avril au 27 novembre. Les organisateurs du pavillon russe ont annoncé sur Instagram qu’ils ne participaient plus au projet, tout comme les artistes Alexandra Sukhareva et Kirill Savchenkov. "Il n’y a pas de place pour l’art lorsque des civils meurent sous le feu des missiles. Lorsque les citoyens ukrainiens se cachent dans des abris. Lorsque les manifestants russes sont réduits au silence", ont écrit ces derniers dans un message publié sur Facebook.

Sur le même sujet

01 mars 2022 à 15:42
4 min
01 mars 2022 à 10:19
1 min

Articles recommandés pour vous