Icône représentant un article video.

Info

La revue de presse : que décidera le codeco énergie ?

La revue de presse

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La question, posée par la presse, est dans toutes les têtes ce mercredi. Que va faire le politique ? (La Libre)

Ou formule déjà lue par ailleurs, que peut faire le politique dans un contexte (le marché de l’énergie) sur lequel nos dirigeants ont assez peu de poids.

Ce codeco se retrouve au pied du mur, écrit le Soir. Un mur d’inflation (9,94%) qui n’était plus monté aussi haut depuis 1976. Inflation que les prix de l’énergie continuent de pousser sans cesse vers de nouveau record.

Het Laatste Nieuws annonce déjà quelques mesures auxquelles s’attendre. Exemple, bloquer le chauffage à 19° et l’airco à 27° dans les bâtiments publics.

Le Soir le note de son côté "rouler moins vite, baisser le chauffage, cela ne nuit en rien au plaisir de la vie." A défaut d’idée, nos voisins à l’étranger regorgent de décisions originales : diminuer voire supprimer l’éclairage des bâtiments publics jusqu’à – dans les pays scandinaves – interdire sauna et jacuzzi.

Mais – se demande Le Soir, en édito – doit-on attendre le gouvernement pour être conscientisé ? Faut-il, en somme que l’on nous prenne par la main et qu’Alexander De Croo nous rappelle de dégivrer le congélateur ou de purger les radiateurs ?

En tant que citoyen, consommateur, chef d’entreprise, ne sommes-nous pas déjà conscients de la part que chacun a à faire dans cet objectif de sobriété ?

 

Pour De Morgen, l’impact de la décision politique belge est ici limité. Pour autant, comment comprendre que la Flandre, par la voix de sa ministre N’Va Zuhal Demir, annonce venir au Codeco " par politesse "? La N’Va juge-t-elle vraiment que c’est le bon moment pour entamer une lutte territoriale sur les compétences fédérales ? Quand – c’est la une du quotidien – la moitié des entreprises envisage de suspendre leur production si l’énergie continue d’augmenter, ne faudrait-il pas plutôt faire preuve de détermination, d’unicité, bref d’un peu de concentration ?

La réponse vient cinglante de l’édito de Het Laatste Nieuws.

Madame Demir, il ne dépend que de ceux assis autour de la table de faire de la réunion du jour un rendez-vous utile ou une nouvelle perte de temps.

Décès de Mikhaïl Gorbatchev

A 91 ans, l’ancien dirigeant est décédé ce mardi.

Pour La Libre, le dernier géant politique du 20ie siècle s’est éteint. Et le quotidien consacre alors 4 pages à " Gorby "

La Frankfurterr Allgemeine Zeitung insiste ainsi sur le rôle joué par le Russe dans la chute du mur de Berlin et la réunification des 2 Allemagne. Le rôle en question ? Accepter sans broncher le rapprochement de la RDA et de la RFA.

The Guardian souligne qu’il s’agit de l’homme qui a mis fin à la guerre froide alors qu’El Mundo insiste : c’est Gorbatchev qui a ouvert la Russie. Qui – en quelque sorte – a permis à la démocratie de s’y développer pendant un temps.

A ce sujet encore, le Monde dans sa matinale, offre déjà à lire l’article qu’il publiera ce midi à Paris. Y sont abordées, autant les grandes réformes, la perestroïka (cette restructuration qui n’aura pas réussi à réformer le système économique et politique) comme la glasnost (cette ouverture qui a bien plus marqué les esprits) tout comme sont évoquées les zones d’ombre du premier et unique dirigeant de l’Union Soviétique (exemple, sa défense du parti unique jusqu’en 1990 ou le fait que malgré les réformes, les opposants continuèrent d’être envoyé en colonie pénitentiaire.)

The New York Times rappelle que Gorbatchev fut le leader soviétique qui a transformé la carte de l’Europe. Peu de dirigeants auront eu un effet aussi profond sur leur époque. Lever le rideau de fer aura durablement changé l’époque.

Recevez une fois par jour l'essentiel de l'info

Chaque matin vers 10h (du lundi au vendredi), recevez un condensé des principaux titres de la rédaction web de la RTBF. Et en cas d’événement majeur, soyez les premiers informés par nos newsletters flash.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous