Icône représentant un article video.

Info

La revue de presse : l’extrême droite terroriste en embuscade

29 sept. 2022 à 07:26Temps de lecture4 min
Par Nicolas Vandenschrick

A la une, le survivalisme d’extrême droite préoccupe les autorités.

La photo a été récupérée sur les réseaux sociaux. Elle fait ce matin la couverture de nombreux titres de la presse flamande.

Sur ces réseaux précisément, il explique "c’est mon premier masque" dans un fil de discussion repris par la presse, "et les cartouches de filtration sont compatibles avec ce qu’on utilise dans l’industrie chimique."
Sur la photo qui accompagne cette discussion, on ne voit pas le regard du jeune homme. Un reflet masque ses yeux. Il porte un tee-shirt gris sur lequel est dessinée une cible. En Allemand, une phrase : "chez nous, l’humain est au centre." Yannick, 36 ans, était un "prepper", un survivaliste, alimenté aux théories du complot. IL était prêt pour la fin du monde, titre Het Laatste Nieuws qui rapporte la découverte des autorités à son domicile : plus d’une centaine d’armes, des lunettes de vision nocturne et des gilets tactiques.
 

Bonapartiste et pour le retour à l'étalon or

L’homme pensait la société en train de s’effondrer et se préparait donc à des troubles prochains explique De Standaard. Il avait rédigé un document, sorte manifeste où il donnait sa vision de l’apocalypse à venir, les gestes à apprendre et à maîtriser pour survivre dans ce futur qu’il imaginait inquiétant.

Politiquement classé à l’extrême droite, l’homme se déclarait Bonapartiste. En faveur d’une dictature militaire fondée sur le Code napoléon et du retour à l’étalon or.
A lire la déclaration du parquet reprise par la presse, il n’est pas sûr que cet homme – et le groupe qui l’entourait – ait réellement eu un projet concret d’attentat ou d’attaque. Pour autant, les autorités ont – semble-t-il – jugé la menace suffisamment réelle pour procéder à une dizaine de perquisitions dans les environs d’Anvers. Six personnes ont été arrêtées pour interrogatoire.
Hier matin, à Merksem (Anvers), l’une de ces perquisitions s’est soldée par la mort de cet homme qui se préparait à la fin des temps.

La menace brune n’est pas que dogmatique

En édito, La Libre le rappelle : Ce n’est pas faute d’avoir prévenu ! En 2021, l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM), tout comme d’autres services de renseignement et de sécurité ont alerté : avertissement majeur au sujet de la montée en puissance de l’idéologie d’extrême droite.

La menace brune, parfois évoquée au lendemain d'élections, n’est pas que politique. Pas que dogmatique ou dormante. L’extrême droite peut aussi vouloir passer à l’action violente.

Conséquence directe et incontournable, pour La Libre. Que l’on soit en temps de disette budgétaire n’y change rien, la sauvegarde de la démocratie (car nous en sommes là, insiste la Libre) cette sauvegarde impose de recevoir les moyens ad hoc. Un point à ne pas oublier lors du prochain conclave budgétaire.

Missing : Have you seen this PM ?

Avec cette une rédigée comme un avis de recherche, The Independent se montre aussi ironique qu’irrévérencieux à l’égard de Lizz Truss. 

La Première Ministre britannique est en effet critiquée pour son absence de ces derniers jours, alors que le Royaume Uni affronte une très sérieuse crise économique, doublée d’une crise politique.

La Banque d’Angleterre a été contrainte d’intervenir pour soutenir les emprunts d’Etat à long terme.

 

"Les marchés sont en pagaille. La banque d’Angleterre intervient pour éviter une crise des pensions. Mais aucun signe de vie de Liz Truss…" résume The Independent, suivi à sa manière par The Spectator.
A la une, Prime minister et Chancellor Of The Ex-chequer partagent la même table où ils sirotent, lui, une pinte, elle une coupe de champagne… Autour d’eux, le chaos. Et le titre demande : quelle crise ?
 

Sur le même sujet

À nouer des alliances avec l’extrême droite, le Parti Populaire Européen part à la dérive

Monde Europe

Belgique : entendre les craquements de la société

Chroniques

Articles recommandés pour vous