RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

La résistance cointoise s’organise, autour de la "prairie des bruyères"

"La prairie des Bruyères" avec, en médaillon l’une des images qui circulent parmi les opposants

Bien que le groupe Besix ait présenté son projet de lotissement comme "non conquérant", les premières réactions de riverains sont virulentes. Avant même la présentation officielle par les promoteurs, une pétition a commencé à circuler dans le quartier.

Il faut dire que cette pâture, en intérieur d’îlot, est une parcelle à urbaniser, qui obéit en principe à des prescriptions de la fin des années soixante : la parcelle est bordée de maisons bel étage, et jusqu’ici, la ville a toujours refusé les éventuelles rehausses, ou construction d’un gabarit supérieur. Alors, la perspective de voir pousser des immeubles à appartements inquiète.

Pour les uns, il conviendrait de garder le site tel quel, parce qu’il s’intègre dans un maillage de parcs et d’espaces verts dans cette proche banlieue liégeoise. Mais pour d’autres, c’est surtout l’ampleur du permis d’urbanisme demandé qui heurte. Une soixantaine de logements, avec du stationnement automobile d’une centaine d’emplacements, ça signifie que tous ces véhicules vont passer par une voie d’accès unique, qui est actuellement une impasse dont l’étroitesse ne paraît guère autoriser un tel trafic. La réunion d’information, convoquée pour lundi, s’annonce chahutée…

Articles recommandés pour vous