RTBFPasser au contenu

Retour aux sources

La résistance au service de sa majesté: un documentaire sur les secrets de ces réseaux clandestins

La résistance au service de sa majesté: un documentaire sur les secrets de ces réseaux clandestins

L'image que l'on a de la résistance européenne est souvent glorieuse. Les résistants contre l'occupant nazi sont souvent envisagés comme de courageux partisans agissant seuls. Et pourtant ! Dans bien des pays, ces réseaux clandestins ont été organisés et financés par le S.O.E. .

Un documentaire de Cécile Coolen à voir dans "Retour aux sources" le samedi 02 avril à 21h00 sur la Trois.  A voir ou à revoir sur AUVIO

Pour en parler Elodie de Sélys recevra en plateau Emmanuel Debruyne, historien (UCL) spécialiste de l'occupation et de la résistance durant les 2 guerres mondiales, et Julien Paulus, historien, coordinateur des territoires de la Mémoire.

La postérité nous a légué de la Résistance européenne l’image de partisans agissant seuls contre l’occupant nazi. Et pourtant ! Dans bien des pays sous tutelle, ces réseaux clandestins ont été mobilisés, organisés et financés par un service secret britannique : le S.O.E.

Mais à vouloir défendre la liberté des peuples tout en ménageant des intérêts stratégiques, ces interventions se sont parfois muées en ingérence et ont façonné l’après-guerre. Pour le meilleur et pour le pire.

© Tous droits réservés

"Le marquis de Wavrin, du manoir à la jungle"

Le 2e documentaire de la soirée vous fera voyager à travers les yeux et l’œuvre du marquis de Wavrin, pionnier du cinéma ethnographique. Né en 1888, Robert de Wavrin fut notamment le 1er homme blanc à pouvoir filmer les Indiens d’Amazonie appelés " réducteurs de têtes ", parce qu’ils fabriquaient des objets rituels à partir de véritables têtes humaines. Ce sont donc ses propres images, des images exceptionnelles que l'on redécouvre dans "Le marquis de Wavrin, du manoir à la jungle".

Articles recommandés pour vous