RTBFPasser au contenu

Monde

La République centrafricaine pourrait ne pas reconnaître le bitcoin

La République centrafricaine pourrait ne pas reconnaître le bitcoin
13 mai 2022 à 21:071 min
Par Belga

La République centrafricaine est à couteaux tirés avec sa propre banque centrale en raison de la décision récente du pays de reconnaître le bitcoin comme monnaie légale. Ce qu'on appelle la Banque des États de l'Afrique centrale n'aime pas cette cryptomonnaie et tente d'empêcher les prêteurs de travailler avec les plateformes de paiement voulant effectuer des transactions en monnaie numérique.

 

Le pays africain, frappé par la pauvreté, a récemment décidé de suivre l'exemple du Salvador et d'être, de la sorte, le second au monde à reconnaître officiellement le bitcoin comme monnaie officielle. Le problème est que la Centrafrique partage une monnaie, le franc CFA, avec cinq autres pays de la région. Le siège de la banque centrale se trouve au Cameroun voisin, où les responsables politiques soulignent que la République centrafricaine ne peut pas aussi simplement adopter une nouvelle monnaie.

Le gouvernement de la Centrafrique voit, lui, dans le bitcoin un moyen de mettre le pays sur la carte. On peut toutefois se demander si beaucoup de gens seront en mesure d'utiliser la cryptomonnaie car, selon les Nations unies, le pays est le deuxième plus pauvre du monde. Cela est dû en partie à une guerre civile qui dure depuis près de neuf ans.

Lorsque le Salvador a commencé à accepter les bitcoins, il a été fortement critiqué par le Fonds monétaire international (FMI). L'organisation avait immédiatement dénoncé une décision dangereuse pour la "stabilité financière, l'intégrité financière et la protection des consommateurs".

Articles recommandés pour vous