Regions Liège

La région wallonne veut prévenir le risque d’inondations au ruisseau des Awirs

Ce petit affluent de la Meuse, canalisé puis enfoui, à Flémalle, est jugé "à risque"

© Michel Gretry

11 mai 2021 à 12:13Temps de lecture1 min
Par Michel Gretry

L’administration wallonne est occupée à élaborer un nouveau plan de gestion des risques d’inondations pour les cinq prochaines années. Parmi les priorités, en région liégeoise, le ruisseau des Awirs, qui dévale en rive gauche. Dans les derniers hectomètres de son parcours, il passe sous une margarinerie, une voie de chemin de fer, une route nationale puis une ancienne centrale électrique. C’est ce tunnel de confluence qui crée les problèmes. Il n’est pas exceptionnel qu’en cas de fortes pluies, des branchages ou des détritus s’accumulent, bloquent le pertuis, et provoquent des débordements. Les spécialistes appellent ça des embâcles.

L'entrée du "tunnel de confluence", à l'origine de débordements

Le projet reste encore vague, mais l’intention, c’est de profiter du démantèlement de la centrale électrique, ou plutôt son remplacement par une nouvelle unité au gaz, pour remettre à ciel ouvert les deux tiers de ce tronçon souterrain. Ce chantier compléterait très utilement des travaux en amont, des travaux entrepris pour "renaturer" ce cours d’eau. Il traverse une zone très urbanisée, mais les pêcheurs y trouvent des truites, des gardons, des perches, et il est considéré par les spécialistes de la biodiversité comme un site de choix pour l’anguille, une espèce menacée.

Sur le même sujet

Comment prendre soin de nos rivières en Wallonie ?

Vivacité

Articles recommandés pour vous