RTBFPasser au contenu

Regions

La Région wallonne sauve le patrimoine de l’ancienne usine Durobor à Soignies

Les équipes de l’Agence Wallonne du Patrimoine sauve des verres Durobor de l’abandon.

Créée en 1928, l’entreprise Durobor a fabriqué des verres distribués dans le monde entier pendant près d’un siècle. Malheureusement, la faillite définitive est prononcée en 2019. Depuis lors, les bâtiments situés à Soignies sont à l’abandon. Aujourd’hui, l’Agence Wallonne du Patrimoine s’affaire à sauver un trésor historique.

Le site est immense - 9 hectares de hangars, de bureaux et de caves – et se situe en beau milieu de la commune de Soignies. Cela fera bientôt trois ans que le site est à l’abandon, sur à la faillite déclarée en 2019. A l’intérieur pourtant, il reste des milliers de verres et autant de documents à haute valeur patrimoniale. Un trésor qu’il s’agit de préserver pour entretenir la mémoire de ce fleuron de l’industrie belge et le savoir-faire des générations de travailleurs qui se sont succédé dans l’entreprise.

"Dur au bord" à travers le monde

Un peu partout dans les locaux de l’entreprise à l’abandon, il y reste encore entre 15.000 et 17.000 verres, ces verres qui ont fait la grandeur et la renommée de Durobor dans le monde entier. Julien Schoo Ians, de l’agence wallonne du Patrimoine : "Durobor a une histoire assez intéressante, ils possèdent pas mal de brevets, même mondiaux ! Il faut savoir que le petit bord que l'on trouve aujourd’hui sur tous les verres du monde est une invention de Durbor. D’où le nom Durobor, Dur au bord".

Présenter le patrimoine aux citoyens

Il était urgent d’intervenir et de protéger ce qui doit l’être. Les verres évidemment, mais aussi des milliers de documents. Des plans, des esquisses, des affiches et publicités d’un autre âge, tous ces précieux témoignages d’un savoir-faire longtemps à la pointe. Fadila Ferdjioui, conservatrice à l’Agence Wallonne du Patrimoine : "plusieurs générations ont travaillé à l’usine de Durobor, d’où la participation massive de nombreux bénévoles de la région qui sont venus pour nous aider à tout emballer. L’importance de toutes ces traces du passé est historique et technique. A terme, notre souhait est de valoriser ces pièces, les présenter aux citoyens".

Le site et les bâtiments placés au cœur de la ville, seront eux rendus aux Sonégiens. La Sogepa va travailler avec la commune à la redynamisation des lieux.

Articles recommandés pour vous