RTBFPasser au contenu

La Grande Forme

La puce de sable : un petit crustacé capable de gâcher vos vacances à la plage !

La puce de sable : un petit crustacé capable de gâcher vos vacances à la plage !
23 juin 2022 à 12:302 min
Par Sophie Businaro

La puce de sable - dans le jargon scientifique Talitrus saltator - est aussi appelée talitre, talitre sauteur, ou puce de mer. Il s'agit d'un petit crustacé que l'on retrouve le long de la majorité des plages. Lorsqu'elle pique, elle laisse sa salive et ça provoque une irritation de la peau et des démangeaisons. La puce de sable peut clairement gâcher vos vacances. Le point avec le Dr Charlotte, médecin référent dans l'émission "La Grande Forme".

On l'appelle aussi talitre ou talitre sauteur ou encore puce de sable, il s'agit d'un petit crustacé d’environ 25 mm que l’on trouve au bord de la mer, elle creuse des galeries sous le sable pour s’abriter à la recherche d’humidité.

On les trouve sur de nombreuses plages d’Europe, mais également sous le sable des plages tropicales. Elles hibernent d’octobre à mars, cela signifie qu’elles pointent le bout de leur nez au retour des beaux jours. 

Malgré que ce soit un crustacé, elle peut piquer ! Les premières parties du corps qui peuvent être atteintes sont les pieds et les chevilles qui sont forcément les plus proches du sable. Résultat : de petits boutons rouges apparaissent et peuvent être prurigineux et parfois déclencher des réactions allergiques.

Cependant, dans le sable sur les plages tropicales, la puce est un peu différente ; plus petite, elle suce le sang des victimes avant d’y pondre les œufs et peu provoquer une parasitose cutanée. Il s'agit d'une affection parasitaire qui attaque la peau, provoque des douleurs importantes et les risques de surinfection et d'abcès sont importants.

La puce de sable est capable de vous gâcher vos vacances à la plage

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Comment les éviter ?

  • En prévention : évitez les moments où elles sortent ; tôt le matin et en fin de journée
  • Évitez les plages où il y a des algues (c’est leur nourriture)
  • Couchez-vous sur un transat ou hamac au lieu de vous allonger à même le sable
  • Enduisez vos pieds et chevilles d’huile de coco ; elles détestent ça !
  • Rincez-vous les pieds en quittant la plage
  • Évitez de gratter les piqures, ça pourrait entraîner une surinfection
  • Si malheureusement, vous êtes tout de même piqué, appliquez une huile essentielle de lavande ou de Tea tree. Vous pouvez également appliquer une crème à base d'Aloe Vera ou un mélange d’eau et de bicarbonate. Si les démangeaisons sont importantes, vous pouvez aussi prendre un antihistaminique.

Risque-t-on de les ramener à la maison ?

Il y a des risques de les ramener chez nous, accrochées à nos poils ou à nos vêtements, à votre serviette de plage. Afin d'éviter ce genre de scénario, il existe quelques astuces : laissez vos affaires de plage à l’extérieur de votre logement, prenez une douche en rentrant de la plage et changez régulièrement vos essuies de bain. Observez régulièrement vos jambes et celles de vos enfants.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

hier à 13:30
3 min
21 juin 2022 à 14:00
3 min

Articles recommandés pour vous