RTBFPasser au contenu

Regions

La publicité murale se réinvente pour capter le regard des consommateurs

La publicité s’affiche en grand et en live sur ce pignon d’un immeuble à Auderghem.
19 janv. 2022 à 19:011 min
Par Véronique Fievet

L’idée n’est pas neuve mais elle semble retrouver un second souffle. Désormais sur les pignons d’immeuble, les publicités grand format sont de retour. Mais attention, pas n’importe quelle publicité ! Il s’agit ici de reproduire un visuel, selon des codes actuels, par exemple, ceux du street art. Un subtil mélange de culturel, de commercial et de transgressif, de plus en plus visible sur les murs des grandes villes. C’est le cas depuis quelques jours à Auderghem où une fresque de 100 m2 est en train d’apparaître sous les bombes de couleurs.
 

Le viaduc Hermann Debroux est emprunté par 1.800.000 voitures par mois.

Une campagne publicitaire que nous explique Mathieu France, fondateur de l’agence Mediafield. "Notre client est un organisme financier qui souhaitait faire de la pub autrement. Ce mur offre une superficie de 105 m2. La marque voulait toucher un public important et cela sera le cas puisque le viaduc Herrmann-Debroux est emprunté par 1.800.000 voitures par mois. Le visuel sera coloré puisque la marque veut elle-même "colorer" la vie des gens en leur prêtant de quoi se payer des vacances ou une voiture."

A Gand, autre exemple de campagne publicitaire sur un pignon peint
A Gand, autre exemple de campagne publicitaire sur un pignon peint Eres & Suarez Murals

De l’art ou de la pub ? "Le texte et le nom de la marque seront très discrets. Clairement, la démarche vise à mettre en avant la démarche esthétique et visuelle. Le client potentiel d’aujourd’hui n’apprécie d’ailleurs plus de campagnes d’affichage agressives. Nous devons développer des contenus subtils qui soient mieux tolérés par les consommateurs".

Sur le même sujet

10 juil. 2021 à 14:00
1 min

Articles recommandés pour vous