RTBFPasser au contenu
Rechercher

Vivre Ici

La Préale : une ferme agroécologique dans la région du Condroz

Au creux d’une vallée du Condroz, dans la commune de Hamois (Achet), se trouve la ferme de la Préale, une micro-ferme de maraîchage en permaculture. Avec leur taille modeste, les micro-fermes sont pour beaucoup une réponse au besoin d’une nouvelle agriculture à taille humaine, avec des cultures raisonnées et une pratique plus durable.

La Préale est le projet d’Anne-Sophie Pijcke et d’Olivier Lefebvre dont la première vie s’est déroulée dans le monde de la finance et des grandes entreprises. Olivier était même le directeur de la Bourse de Bruxelles ! Aujourd’hui, il a abandonné son costume et son bureau pour enfiler des bottes et travailler dans la terre. Passer de la finance aux semences, c’est un grand écart ! " Il faut à un moment donné mettre du sens dans ce qu’on fait, se rapprocher de l’essentiel. Je crois que l’agriculture, l’environnement, l’écosystème et notre nourriture en bout de course, c’est quand même un peu l’essentiel ! " explique-t-il.

>>> A voir : Ma Télé vous présente les jardins maraîchers de la Préale

Le principe d’une coopérative : travailler ensemble

La Préale

Olivier, son épouse et d’autres partenaires ont créé une structure " Permaprojets " pour encadrer et soutenir financièrement et matériellement des jeunes porteurs de projets de permaculture et d’agroécologie en Belgique. " L’idée, c’est d’aider des jeunes maraîchers à se lancer comme indépendants dans des bonnes conditions. Cette approche agroécologique a beaucoup de sens sur le plan environnemental et sur la qualité de la nourriture, mais c’est un vrai défi d’un point de vue économique ! "

La Préale accueille deux herboristes, deux semenciers qui produisent des graines bios et trois maraîchers qui produisent 50 variétés et plusieurs tonnes de légumes en un an." Personnellement, je ne me serais pas installé dans un champ au milieu de nulle part. Pour la première année, avoir un système d’irrigation, des serres, une cabane… nous permet d’atteindre nos objectifs " explique Xavier, un jeune maraîcher.

Par ailleurs, une autre ferme agroécologique se trouve à côté du Poney Club de La Papelotte à Waterloo – en bordure du champ de bataille et au début du vallon de la Marache.

Des paniers de légumes bio

La Préale

Actuellement, des dizaines de familles sont déjà habituées aux paniers de légumes bio de la Préale. Une manière de se nourrir sainement, de protéger la planète et de soutenir des jeunes agriculteurs ! Pour se procurer ces paniers, les fondateurs de la Préale demandent de s’engager avec eux dans cette petite communauté avec un abonnement annuel (entre avril et fin novembre) : 525 euros pour 35 paniers hebdomadaires (avec au moins 6 légumes de saison), soit 35 euros par semaine.

A terme, la Préale va offrir d’autres produits locaux et s’agrandir avec une halle rurale, une boulangerie artisanale, deux gîtes, etc. L’ambition d’Olivier ne s’arrête pas là ! Il rêve de créer une bio-vallée en fédérant tous les producteurs bio de la région du Condroz comme la bio-vallée de la Drôme en France.

Plus d’informations sur le site internet de la Préale, sur leur compte Instagram et Facebook.

(Cet article date de mars 2021 et a été mis à jour en août 2022)

Articles recommandés pour vous