Monde Europe

La poste britannique en grève pour 48 heures pour réclamer une hausse des salaires

© Belgaimage

30 sept. 2022 à 07:37Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Estelle De Houck

Des piquets de grève ont été installés vendredi devant les bureaux de livraison et de tri de l'opérateur postal britannique Royal Mail, alors que les facteurs ont entamé une grève de 48 heures pour réclamer une hausse des salaires. Syndicats et direction se sont quittés sans accord jeudi et les organisations syndicales prévoient de renforcer leurs actions dans les prochaines semaines.

Selon le syndicat CWU, le débrayage de quelque 115.000 de ses membres représente la plus grande grève de l'année dans le pays, marqué par de nombreux conflits sociaux dans plusieurs secteurs.

Un total de 19 jours de grève a été annoncé en octobre et novembre dans une escalade majeure du conflit.

Le directeur exécutif (de la poste britannique) traite les facteurs comme s'ils étaient stupides

"C'est une annonce importante qui correspond au niveau de colère que nos membres ressentent par rapport à la façon dont le groupe Royal Mail les a traités", a déclaré le secrétaire général du CWU Dave Ward. "Le directeur exécutif (de la poste britannique) traite les facteurs comme s'ils étaient stupides. Ce sont pourtant eux qui ont permis au pays de rester connecté et au groupe d'engranger des profits records", a pointé le syndicaliste.

"Les travailleurs postaux à travers le Royaume-Uni sont confrontés au combat de leur vie pour sauver leur emploi et le service qu'ils fournissent à chaque ménage et entreprise du pays."

Un porte-parole de la Royal Mail a rétorqué que le groupe "perdait un million de livres par jour. Nous opérons dans un marché compétitif et nos clients ont le choix. La poursuite de la grève forcera notre clientèle à opérer ces choix plus tôt", a-t-il dit, prévenant qu'une action de 19 jours aurait un "impact sur notre position financière et sur la sécurité de l'emploi des membres" du syndicat.

Il a assuré que l'entreprise restait ouverte au dialogue. "La population a besoin que la direction du CWU reconnaisse la réalité de la situation de Royal Mail et s'engage de toute urgence sur les changements nécessaires pour s'adapter aux demandes de la clientèle dans un marché très concurrentiel", a encore lancé le porte-parole.

Sur le même sujet

Le FMI demande au Royaume-Uni de "réévaluer" son plan de soutien économique

Economie

Royaume-Uni : les premiers billets à l'effigie de Charles III en circulation mi-2024

Décès d'Elizabeth II

Articles recommandés pour vous