RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

La polyclinique de Nivelles bientôt menacée de fermeture?

23 mai 2022 à 14:23Temps de lecture2 min
Par Véronique Fouya

 A ce stade, ce n'est encore qu'une rumeur et elle s'est répandue suite à une fuite : une étude envisagerait la fermeture de la polyclinique de Nivelles, la date du premier septembre serait même avancée mais l'emploi ne serait pas menacé. La polyclinique fait partie intégrante de l'hôpital Erasme où l'on ne nie pas que cette étude existe. Toutefois, aucune décision, dans un sens ou dans l'autre, n'aurait encore été prise et une information en ce sens aurait d'ailleurs été faite au personnel.

Une perte pour les patients et pour les commerçants

Pour les Nivellois, cette polyclinique située en centre ville , c'est une offre précieuse, notamment en termes de proximité. Elle permet d'avoir accès à des services universitaires sans devoir se déplacer à Bruxelles. La plupart des consultations médicales spécialisées y sont proposées, tout comme des soins dentaires et paramédicaux ainsi que des échographies et des radios. Si elle devait disparaître, l'accès aux soins serait naturellement moins aisé.

Le bourgmestre, Pierre Huart , soulève un autre dégât collatéral potentiel: " Outre le fait que les habitants viennent pour passer un examen ou une consultation, ce sont des personnes qui, pour certaines, sont aussi amenées à acheter , à dépenser leur argent dans le centre ville; pour nous, il est donc important de pouvoir maintenir une telle activité dans le centre."

Une décision attendue fin juin

Rumeur fondée ou pas? Pierre Huart ne dispose à ce stade d'aucune information tangible . Il devrait néanmoins en obtenir ce mercredi matin. La rectrice de l'ULB ainsi que des responsables de l'hôpital viendront à sa rencontre dans la matinée . " J'entends dire par la bande que la décision est déjà prise, poursuit le bourgmestre,  et donc j'aurai effectivement des questions à poser mercredi." En tout état de cause , c'est le conseil d'administration d'Erasme qui entérinera ou pas cette décision à la fin du mois de juin. D'ici là, l'institution a choisi de ne pas s'exprimer dans la presse. Un communiqué précise que " toute communication autour de ce projet est réservée à notre personnel, nos partenaires sociaux, au pouvoirs organisateurs et aux autorités publiques. Nous ne souhaitons donc pas nous prononcer sur d’autres questions tant qu’aucune décision ferme et définitive n’a été prise."

Le personnel de la polyclinique et les habitants devraient donc être fixés avant l'été.

 

Articles recommandés pour vous