RTBFPasser au contenu

La Pologne condamnée : "Je suis content de cette décision", déclare Didier Reynders

La Pologne condamnée : "Je suis content de cette décision", déclare Didier Reynders
29 oct. 2021 à 07:502 min
Par Nesrine Jebali d'après l'interview de Thomas Gadisseux et Francois Heureux

La cour de Justice de l’Union européenne a condamné la Pologne à une astreinte d’un million d’euros par jour pour ne pas avoir suspendu la chambre disciplinaire de la Cour suprême, qui remet en cause selon elle le principe d’indépendance de la justice. La Pologne quant à elle remet en cause la primauté du droit européen. Didier Reynders, le commissaire à la Justice prépare la riposte tout en maintenant le dialogue avec Varsovie. Il était l’invité de Matin Première.

Le droit européen prime sur le droit national

"On est en riposte depuis quelque temps. Le problème c’est qu’en Pologne, on est confronté à des atteintes à l’indépendance de la justice or c’est un des éléments fondamentaux de la participation à l’Union européenne. Les états s’engagent à une justice européenne. On s’engage à donner aux citoyens comme aux entreprises la possibilité d’aller se défendre devant un juge indépendant", affirme-t-il à Thomas Gadisseux.


►►► Voici comment la Pologne menace la stabilité européenne par le biais de la justice

Le droit européen prime sur le droit national : c’est l’un des principes de la construction européenne.

"Je suis content de cette décision ! Des juges polonais ont été poursuivis disciplinairement voire pénalement parce qu’ils appliquaient le droit européen. C’est surréaliste. On demande qu’on arrête de les poursuivre et surtout qu’on les réinstalle", poursuit-il.

Toutefois, en attendant que la situation se régule, la Pologne va devoir payer. D’après Didier Reynders, il y a deux possibilités : soit la Pologne se remet rapidement en ordre et ne paie pas ou peu, soit l’Etat européen devra trouver une alternative et pour cela, le commissaire à la justice affirme que l'UE pourrait suspendre certains financements.

Vers la sortie de la Pologne de l’Union Européenne ? Non pour Didier Reynders

Dans ce bras de fer entre l’Union européenne et la Pologne, certains voient dans cette décision un chemin vers le Polexit, la sortie de la Pologne de l’Union européenne. Didier Reynders n’y croit pas.


►►► La Pologne sur la sellette du sommet européen : "Quel avenir voyez-vous en Europe ?" lance De Croo


"Ce n’est pas un scénario auquel j’y crois. Les enquêtes d’opinion démontrent que 80% veulent rester dans l’union. Le 1er ministre n’envisage pas la sortie. On n’est pas du tout dans la situation du Brexit car le Royaume-Uni avait un pied dedans et un pied à l’extérieur".

Une chose est sûre c’est que l’Europe a décidé de renforcer les mécanismes et contrôler le respect des valeurs suite aux récents évènements comme en Hongrie ou Pologne.

 

L'invité de Matin Première : Didier Reynders

Les enjeux de la COP26

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

11 janv. 2022 à 13:08
1 min
20 déc. 2021 à 15:09
2 min