Monde Amérique du Nord

La police texane fait son mea culpa après la tuerie d’Uvalde

© Getty Images via AFP

28 mai 2022 à 12:31 - mise à jour 28 mai 2022 à 12:37Temps de lecture1 min
Par AFP, édité par Lavinia Rotili

La police a pris une "mauvaise décision" en n’entrant pas rapidement dans l’école d’Uvalde pour mettre fin au massacre, a reconnu un haut responsable texan.

"Avec le recul, maintenant, bien sûr que ce n’était pas la bonne décision. C’était la mauvaise décision, point final", a déclaré Steven McCraw, directeur du département de la sécurité publique du Texas, lors d’une conférence de presse. "Si je pensais que ça pouvait aider, je m’excuserais."

19 agents ont attendu l’intervention d’une unité spécialisée de la police aux frontières, environ une heure après que le tireur, Salvador Ramos, se fut introduit mardi dans le bâtiment. L’adolescent a tué 19 enfants et deux enseignantes. Le responsable a affirmé que les forces de l’ordre pensaient "qu’il n’y avait peut-être plus de survivant".

La police a reçu plusieurs appels

La police a reçu de nombreux appels de plusieurs personnes se trouvant dans les deux salles de classe, dont un d’une enfant à 12h16, plus d’une demi-heure avant l’intervention de la police à 12h50, prévenant que "8 à 9 élèves étaient vivants", a déclaré M. McCraw.

Une élève survivante de 11 ans a raconté à CNN avoir, avec un camarade, récupéré le téléphone portable d’une professeure morte pour appeler la police.

Le récit d’une survivante

L’élève, Miah Cerrillo, a décrit hors caméra l’irruption du tireur dans la classe alors que son enseignante allait fermer la porte.

Selon elle, Salvador Ramos a regardé l’institutrice, lui a dit "bonne nuit" puis lui a tiré dessus, avant d’abattre sa collègue et des élèves. Il s’est ensuite rendu dans l’autre salle de classe.

Miah a raconté s’être enduite du sang d’un camarade décédé et avoir fait la morte.

Le gouverneur du Texas Greg Abbott a dit avoir été "induit en erreur" sur la réponse policière par des informations initiales. "Cela me rend furieux", a-t-il dit.

Notre sujet JT du 28 mai 2022

Sur le même sujet

Etats-Unis : coup de feu lors d'un concert de rue à Washington, un adolescent tué, trois blessés

Monde

"J’ai pris du sang et je l’ai mis sur moi pour échapper au tireur" : les victimes de la tuerie d’Uvalde témoignent devant le Congrès américain

Monde Amérique du Nord

Articles recommandés pour vous