RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

La police de Liège va utiliser des drones avec caméras de surveillance

Les missions répressives envisagées avec ces drones sont décrites comme liberticides par l'opposition.
26 oct. 2021 à 07:44Temps de lecture1 min
Par Belga

Le collège communal de Liège a proposé lundi soir au conseil d'approuver le cahier des charges pour l'achat de deux drones équipés de caméras mobiles à destination de la zone de police locale. De nombreuses missions préventives et répressives sont ainsi envisageables avec eux.

Le but étant de les utiliser lors de manifestations et d'évènements, pour préparer des opérations de police, pour aider au constat d'incivilités ou encore pour observer l'évolution de la mobilité dans la ville et ainsi proposer des itinéraires alternatifs.
Le budget total pour leur achat est de plus de 88.000 euros. Ils devraient être opérationnels d'ici quelques mois, le temps de passer le marché public et de former les pilotes.

Le bourgmestre de la Ville, Willy Demeyer (PS), a rappelé lors de la séance à quel point la police avait été sollicitée ces derniers mois avec les inondations, les manifestations qui ont eu lieu sur la place Saint-Lambert, la fusillade survenue à Bressoux ou encore lors des émeutes du Nouvel An où des individus avaient détruit les systèmes de caméras fixes.

Quid de la démocratie ?

Du point de vue législatif, le bourgmestre et le chef de corps, Christian Beaupère, se sont voulus rassurants sur le sujet rappelant le cadre strict des règles tout en insistant sur l'utilité de tels outils. "L'utilisation des drones sera supervisée par la commission des chefs de groupe du conseil communal afin d'assurer un contrôle démocratique."  

L'opposition s'est montré défavorable sur certains points, décrivant le système de liberticide. "Leur usage peut se justifier quand des vies sont en danger", a ainsi commenté François Schreuer pour le groupe Vega. "Hors de question que l'on utilise des drones pour réprimer des incivilités ou dans le cadre d'usages divers tels que l'on ne saura pas les contrôler".

Pour le PTB, il serait plus rassurant que les drones soient utilisés par les services de secours et non par la police.

Utilisation de drones: JT 04/02/2021

Drones : Des contraintes légales s envolent

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

106 caméras en cours d'installation dans la zone Bruxelles-Ixelles

Regions

Liège : un individu interpellé pour avoir lancé des pavés sur des vitrines et des passants

Articles recommandés pour vous