RTBFPasser au contenu

Regions Namur

La piscine de Jambes fermée pour dix jours : "ça risque de se reproduire"

La piscine de Jambes fermée pour dix jours : "ça risque de se reproduire"

La piscine de Jambes est fermée pour dix jours suite à un taux de légionelle supérieur aux normes autorisées. C’est la deuxième fermeture forcée en six mois pour la même raison. La vétusté de l’infrastructure serait à l’origine de la contamination "et ça risque de se reproduire", prévient Régine Henroz, la cheffe du service des sports à la Ville de Namur.

Un problème récurrent

Le 15 juin dernier, le bassin de natation de Jambes avait déjà été confronté à un taux supérieur de légionelle dans les canalisations des douches. L’eau du bassin n’était pas concernée et ce n’est toujours pas le cas aujourd’hui.

Pour Régine Henroz, c’est la vétusté des canalisations qui est en cause : " La légionelle est une bactérie qui se développe dans l’eau stagnante des canalisations. Et ici, ça se répète parce que la piscine est assez vétuste", explique la cheffe du service des sports à la Ville de Namur.

Chaque semaine, les services d’entretien de la piscine procèdent à un choc thermique dans toutes les canalisations mais ça ne suffit pas : "Il est possible de faire un choc chimique mais pour ce faire, il faut pouvoir fermer la piscine pendant 24 heures", remarque Régine Henroz. Le problème c’est que la piscine de Jambes est ouverte 7 jours sur 7.

Cette fermeture ne peut donc intervenir que lors d’un jour férié se présente : "nous allons essayer de le faire plus régulièrement mais en attendant la rénovation de la piscine de Jambes, le problème risque de se reproduire", reconnaît la fonctionnaire de la Ville.

Pour rappel, la piscine de Jambes fera bientôt l’objet d’une rénovation globale (bassin, sanitaires, technique, bâtiment). Une fermeture d’un an sera nécessaire. Le chantier pourrait intervenir en 2023.

 

 

Sur le même sujet

21 déc. 2021 à 16:04
1 min

Articles recommandés pour vous