RTBFPasser au contenu

Le 8/9

"La pièce rapportée", la comédie française "qui sort des sentiers battus"

L'actu ciné

Le 8-9: l'actu ciné

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

01 déc. 2021 à 13:502 min
Par François Saint-Amand

Il y a du bon et du surprenant au cinéma pour entamer le dernier mois de l’année selon Cathy Immelen : La pièce rapportée coup de cœur de la chroniqueuse ciné, Les choses humaines et Madres paralelas, "le film d’auteur de la semaine".

On quitte certes les blockbusters de la rentrée mais les trois films conseillés par Cathy Immelen à l’approche des fêtes de fin d’année offrent tous un casting de renom. La pièce rapportée d’Antonin Peretjatko rassemble Josiane Balasko et Philippe Katerine ; Les choses humaines d’Yvan Attal associe son épouse Charlotte Gainsbourg et leur fils Ben, ainsi que Matthieu Kassovitz et Pierre Arditi ; et Madres paralelas réunit Pedro Almodóvar et Penélope Cruz pour la 8e fois, après notamment le succès de Volver en 2006.

"La pièce rapportée", la comédie française atypique

La pièce rapportée, c’est une comédie française "qui sort totalement des sentiers battus", à l’humour burlesque et décalé.

Josiane Balasko incarne une femme très riche du 16e arrondissement, acariâtre et qui joue à la maman poule avec Philippe Katerine, son grand garçon de 40 ans, éternel célibataire.

Ce dernier tombe amoureux d’une guichetière de métro qu’il épouse (Anaïs Demoustier), ce qui déplaît fortement à sa mère autoritaire. Cette situation entraîne une guerre sans merci entre la belle-mère et la belle-fille. La pièce rapportée, c’est donc un genre de Tanguy avec une cascade de mesquineries. "C’est un peu comme une BD avec des personnages complètement fous, j’ai adoré" lâche Cathy Immelen.

Loading...

"Madres paralelas", le film d’auteur qui vaut le détour

Dans un autre registre sort Madres paralelas, le nouveau film du célèbre cinéaste espagnol Pedro Almodóvar.

Penélope Cruz, récompensée par le prix de la Meilleure actrice au festival de Venise, "est de nouveau sublimée" confirme Cathy Immelen même s’il ne s’agit pas du "Almodovar le plus flamboyant ou le plus émouvant".

Le jeu d’actrices vaut le détour : deux femmes tombent enceintes et s’entraident à l’hôpital pour l’accouchement. On découvre comment elles élèvent seules et de manière parallèle leur enfant. Ce film évoque les questions du deuil, des générations et de l’identité. C’est "le film d’auteur de la semaine".

Loading...

"Les choses humaines" : un film nuancé sur le consentement

Les choses humaines est une adaptation de la nouvelle de Karine Tuil, sacrée Prix Goncourt des Lycéens en 2019. Ce film s’inscrit dans l’air du temps post #MeToo puisqu’il traite du consentement, et de l’intérêt médiatique pour les affaires de viol et de harcèlement.

On suit le procès d’Alexandre (Ben Attal), un jeune homme poursuivi pour viol après une soirée, dont les parents sont des visages bien connus du paysage audiovisuel français : Charlotte Gainsbourg joue une philosophe féministe régulièrement conviée sur les plateaux télévisés et Pierre Arditi prend le rôle du journaliste politique. La victime estime avoir été violée alors qu’Alexandre assure qu’elle a marqué son consentement.

Ce film, qui s’articule en trois parties, sur l’accusé, la victime et le procès, parvient à ne pas choisir de camp et à laisser le spectateur se forger sa propre opinion des faits.

Loading...

Les 'sorties ciné' de Cathy Immelen, c’est tous les mercredis dans Le 8/9 en radio sur VivaCité et en télévision sur La Une.

Sur le même sujet

05 mars 2022 à 13:15
3 min
03 déc. 2021 à 10:20
2 min

Articles recommandés pour vous