RTBFPasser au contenu
Rechercher

Journal du classique

La pianiste coréenne Su Yeon Kim remporte le premier prix du Concours Musical international de Montréal

Su Yeon Kim lors de la demi-finale du Concours Reine Elisabeth, le 12 mai 2021

Elle est la seule femme sélectionnée pour la demi-finale du Concours Musical International Reine Elisabeth, la pianiste coréenne Su Yeon Kim vient de remporter le premier prix du Concours Musical International de Montréal, qui se déroulait cette année en virtuel.

Pour les musiciens qui ne sont pas doués du don d’ubiquité, il est impossible de participer à deux Concours qui ont lieu en même temps. Et pourtant, cette année, les pianistes ont pu tenter cette expérience en participant à la fois au Concours Musical International de Montréal, qui se déroulait exceptionnellement en virtuel, et au Concours Musical International Reine Elisabeth, un des rares concours internationaux à se dérouler cette année en présentiel.

C’est ce qu’a fait la pianiste coréenne Su Yeon Kim, unique femme à être passée en demi-finale du Reine Elisabeth : elle vient de remporter le premier prix de la 19e édition du Concours de Montréal. Elle remporte des prix et bourses d’une valeur de plus de 180.000 dollars (parmi lesquelles une bourse offerte par la Ville de Montréal et la Bourse de carrière Joseph-Rouleau). En plus de cette somme d’argent, elle fera une tournée dans trois villes américaines, elle enregistrera un album sous étiquette Steinway & Sons avec un concert de lancement à New York, et jouera un concerto avec l’Orchestre symphonique de Montréal lors d’une prochaine saison. Le deuxième prix revient au pianiste japonais Yoichiro Chiba et le troisième prix est remporté par le pianiste français Dimitri Malignan.

Particularité de cette édition 2021, le Concours Musical International de Montréal se donnait en virtuel. Les candidats ont donc dû réaliser et filmer leur programme à distance. En demi-finale, Su Yeon Kim a exécuté son récital depuis Vienne, juste avant de partir pour Bruxelles, où elle a passé la première épreuve du Concours Reine Elisabeth, le 4 mai dernier. Sélectionnée pour la finale du Concours de Montréal et pour la demi-finale du Concours Reine Elisabeth, la pianiste coréenne de 27 ans a dû jongler avec ses deux programmes : elle a enregistré sa vidéo de finale pour Montréal à Bruxelles, depuis le Studio 1 de Flagey, ce mardi 11 mai, la veille de sa prestation de demi-finale pour le Reine Elisabeth.

Dans son programme de finale du Concours de Montréal, on retrouve notamment le Gaspard de la nuit de Ravel et la Sonate n°30 de Beethoven, deux œuvres qu’elle a également jouées lors de son récital en demi-finale du Concours Reine Elisabeth.

Découvrez le portrait de Su Yeon Kim et ses prestations au Concours Reine Elisabeth 2021.

Le jury du Concours Musical International de Montréal, présidé par Zarin Mehta, qui a jugé les candidats d’après les vidéos envoyées par ces derniers, a salué le "talent indéniable de cette jeune pianiste de 27 ans, sa technique, sa musicalité, combinés à un choix de programme juste et audacieux [qui] ont transcendé l’écran et convaincus le jury international." Du côté de Bruxelles, il faudra attendre ce samedi soir, vers 23h, pour savoir si le jury du Concours Reine Elisabeth a tout aussi été séduit par le jeu de la Coréenne.

Toutes les informations sur le Concours Reine Elisabeth 2021.

Su Yeon Kim n’est pas la seule pianiste à avoir tenté sa chance à Bruxelles et à Montréal. Plusieurs demi-finalistes du Concours de Montréal ont également passé la première épreuve du Concours Reine Elisabeth. Et parmi les finalistes de Montréal, on retrouve également le pianiste français Marcel Tadokoro qui, lui aussi, a enregistré sa vidéo de finale depuis le Studio 1 de Flagey, la veille de sa prestation au Reine Elisabeth.

Prestation de finale de Su Yeon Kim au Concours de Montréal

Loading...

Sur le même sujet

Le coffret du CD du Concours Reine Elisabeth de Piano 2021, disponible dès le samedi 5 juin 2021

Concours Reine Elisabeth

Concours Reine Elisabeth : Bruno Mantovani, compositeur de l’imposé de finale

Présent composé

Articles recommandés pour vous