RTBFPasser au contenu

Belgique

La nuit américaine dans un "School Bus", à Berzée

La nuit américaine dans un "School Bus", à Berzée
15 mai 2022 à 09:55 - mise à jour 15 mai 2022 à 10:003 min
Par Nicolas Rondelez

C’est presque un acteur à part entière du film "Speed" avec Keanu Reeves et Sandra Bullock. Il apparaît aussi dans le générique et de très nombreux épisodes des Simpson’s. Lui, c’est l’emblématique bus scolaire américain. Il en existe 500.000 exemplaires en service aux Etats-Unis. Il y en a désormais un à Berzée, dans l’entité de Walcourt. Dans le jardin de Daphné et Fabrice. Ils souhaitaient créer un logement insolite pour accueillir des hôtes et c’est donc un bus scolaire américain qu’ils ont transformé en petit studio tout confort. Une gîte particulièrement original.

© Tous droits réservés

Un désir de logement insolite

Daphné et Fabrice avaient le désir de créer un lieu d’accueil, une chambre d’hôtes ou un gîte particulièrement insolite. "Moi, je cherchais une caravane, parce que des yourtes, des bulles transparentes, des roulottes, il y en a tellement, qu’il n’y a plus ce côté insolite, explique Daphné. C’est ma plus jeune fille Salomé qui m’a alors après un long "pfffff", regarde plutôt les school bus". Bingo. Un bus scolaire américain est à vendre en France, du côté d’Orléans. Rapidement, il est acheminé à Berzée, dans le jardin des Wilmotte.

La mécanique américaine

© Tous droits réservés

L’engin n’est pas si vieux que cela. Il date de 2002 et a transporté ses derniers écoliers en Pennsylvanie en 2017. Il affiche 122.469 miles au compteur, un peu plus de 200.000 kilomètres. Son moteur démarre au quart de tour. Un moteur impressionnant, commente Fabrice : "Il est énorme ! C’est un moteur Caterpillar et on m’a dit que c’était un moteur de bateau. Mais ce qui est amusant, c’est que le bus se pilote comme un karting. Impressionnant aussi, le niveau de sécurité. Il y a un système hydraulique qui alimente les systèmes extérieurs. On peut encore actionner les panneaux "STOP" interne au bus qui se déploie quand le bus doit s’arrêter pour faire monter ou descendre les écoliers".

Un an de travaux

© Tous droits réservés

Le bus acquis par Daphné et Fabrice avait déjà traversé l’océan. "C’est un français qui le possédait. Il avait pour projet d’en faire pour moitié un logement et pour moitié un studio photo. Quand il nous l’a revendu, les banquettes avaient déjà été retirées, explique Daphné. Mais l’aménagement ne nous plaisait pas. Nous sommes donc repartis de zéro. On tenait à garder au maximum les éléments d’origine. Les plafonniers sont d’origine. On a simplement remplacé les ampoules par du LED. Les sorties de secours sont fonctionnelles et on a conservé les autocollants "emergency exit". Sur le poste du conducteur, on a dévié la fonction de certains boutons pour en faire des interrupteurs. Le rétroviseur intérieur du chauffeur est lui devenu le miroir de la salle de bain. Pour le mobilier, on a fait dans la deuxième main. A part la baignoire-sabot qu’on a dû acheter neuve. Une baignoire, oui parce que le plafond était trop bas pour installer une douche". Ajoutons encore que les fenêtres n’étaient pas étanches. Le bus prenait l’eau ! Chacune a été démontée, nettoyée et replacée avec un nouveau joint de silicone. Il aura fallu un an de travaux et de bricolages astucieux à Fabrice et Daphné pour aboutir à ce véritable petit studio de 22 mètres carrés. Plus long que large, mais spacieux et aéré.

© Tous droits réservés

Soucis écologiques

L’environnement est une question importante aux yeux du couple. "Nous avons le désir de payer l’empreinte écologique qu’a représenté l’acheminent du bus depuis les Etats-Unis. C’est un aspect important de notre démarche", souligne Daphné. En ce qui concerne l’alimentation électrique, le bus est donc relié aux panneaux solaires dont ils disposent. Comme dans de nombreux logements insolites, les toilettes sont sèches. Pour l’alimentation en eau pour la cuisine et la salle de bain, c’est un raccord à la maison. Pour l’évacuation des eaux en revanche, rien n’est perdu. "Je mets à disposition des hôtes des produits bios, parfaitement naturels. L’évacuation des eaux de vaisselle ou de la salle de bain sert directement à l’arrosage de notre potager, sans problème". Et si le bus, lui, ne roulera plus, le couple dispose, pour faire découvrir les alentours à ceux qui le solliciteraient, d’une calèche, tractée par leur cheval, Mille Tonnes.

Un logement insolite unique

"J’ai fait quelques recherches sur internet, mais je n’ai pas trouvé de logement similaire en Belgique, explique Daphné. On espère donc que l’originalité de notre projet attirera les curieux. Ce qui est drôle c’est que j’ai été contacté par une dame d’un village voisin. Cela me semblait curieux qu’une presque voisine veuille réserver notre logement. Mais sa fille se marie prochainement et elle souhaite une nuit de noces totalement inédite". Le site internet et la page Facebook tournent en tout cas à plein régime. Et, nous confiait le webmaster du site, le carnet de réservation se remplit à vive allure.

Articles recommandés pour vous