RTBFPasser au contenu

L'info culturelle

La nouvelle saison de la Monnaie : « Le surréalisme comme antidote »

La nouvelle saison de la Monnaie : « Le surréalisme comme antidote »

Face à la période sombre que nous traversons, la Monnaie choisit de jouer la carte du surréalisme. La saison 2022-2023 réenchante le monde à grands coups d’humour, de couleurs et de légèreté. Le programme complet et toutes les informations sur le contenu de la saison 2022-2023 sont désormais disponibles sur le site de la Monnaie.

De tout temps, la culture s’est positionnée face aux bouleversements du monde. Le théâtre, par le biais des arts de la scène, est l’endroit de la mise en perspective et du questionnement. A travers cette nouvelle saison, la Monnaie choisit d’offrir une réponse inattendue à l’époque que nous traversons. La maison d’opéra contrebalance l’anxiété rampante par une jolie dose d’humour, d’étonnements, de couleurs et de légèreté.

Il y a d’abord l’objet. Le programme de la nouvelle saison est un discours à lui tout seul. Aux couleurs éblouissantes, le livret nous tend les mains et nous invite à franchir les lourdes portes de l’institution.

La saison 22-23

Pour ce qui est du contenu. Plusieurs grandes productions, empêchées par la crise sanitaire, trouveront le chemin du plateau, au fil d’une saison qui s’avère hétéroclite.

En mars 2023, le public de la Monnaie pourra découvrir "Bastarda". Le remake arrangé par Olivier Fredj, regroupe quatre opéras de Gaetano Donizetti autour de la figure d’Elisabeth I. La Monnaie choisit d’associer à ce vaste projet, le grand opéra "Henry VIII" de Camille Saint Saëns dans une mise en scène d’Olivier Py. Parmi les nombreux reports, on retrouve également "Der Rosenkavalier" de Richard Strauss qui trouvera son public en début de saison, après deux années de retard.

Un opéra en création résume à lui seul, l’esprit de cette nouvelle saison. Après "Au Monde" et "Pinocchio", le compositeur belge Philippe Boesmans se penche sur un opéra-comique : "On purge bébé". L’œuvre s’inspire librement d’une pièce de Georges Feydeau à travers laquelle, un jeune couple de trentenaires est tourmenté par la constipation de son nouveau-né.

Peter de Caluwe, le directeur général & artistique de la Monnaie, au micro de François Caudron

Entretien avec Peter de Caluwe

L'info culturelle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La crise sanitaire a contraint la Monnaie à rebattre constamment les cartes et à jongler avec les annulations et les reports. Hasard du calendrier, trois grands opéras russes rythment la saison 2022-2023. Deux opéras de Tchaïkovski, "La Dame de Pique" et "Eugène Oneguine" se partagent le début et le milieu de la saison, tandis qu’une œuvre de Chostakovitch, "Le Nez", viendra clore le cycle. Peter de Caluwe, le directeur général et artistique de la Monnaie a choisi de maintenir ces œuvres au programme.

Le programme complet et toutes les informations sur le contenu de la saison 2022-2023 sont désormais disponibles sur le site de la Monnaie.

Sur le même sujet

17 mai 2022 à 13:16
1 min
30 avr. 2022 à 09:12
1 min

Articles recommandés pour vous