RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

La Norvège critique envers le Mondial 2022 au Qatar, "Droits humains, sur et en dehors du terrain"

24 mars 2021 à 22:56Temps de lecture2 min
Par Raphaël Deby

Depuis la désignation de la prochaine Coupe du monde 2022 au Qatar, les critiques sont régulières. Après les paroles, place aux actes. Avant leur match contre Gibraltar, les joueurs norvégiens ont porté un t-shirt pour montrer leur désaccord sur les conditions de travail des ouvriers au Qatar.

Ils avaient dit qu’ils feraient quelque chose et ils ont tenu promesse. Avant leur match face à Gibraltar, les Norvégiens ont tous arboré un t-shirt avec les inscriptions en anglais "Droits humains. Sur et en dehors du terrain."

La Norvège est en effet le pays qui semble prendre le plus position au sujet du prochain Mondial. Plusieurs clubs du pays se sont prononcés en faveur du boycott de la compétition, en protestation aux violations importantes des droits humains dans le pays du Golfe. L’entraîneur de l’équipe nationale avait prévu que son équipe mettait "quelque chose de concret au point" et a donc bien tenu parole.

Depuis un mois et les révélations du journal britannique The Guardian, l’affaire prend de l’ampleur. Le quotidien a révélé que 6500 travailleurs migrants avaient perdu la vie sur les chantiers de la prochaine Coupe du monde. De quoi rajouter des polémiques sur une désignation déjà marquée par de nombreuses affaires.

Invité lundi de La Tribune, le journaliste Philippe Auclair est revenu sur la situation qui fait du remous dans plusieurs pays européens : "Le boycott le plus probable est celui de la Norvège. Là-bas il y a des débats télévisés à une heure de grande écoute, des chroniques publiées quotidiennement dans les journaux. Il y a aura une réunion extraordinaire de la fédération prochainement. Dans deux ou trois mois, c’est là qu’une décision sera prise. Il y a également une pétition qui a été lancée au Danemark qui espère aboutir à un débat officiel à la chambre des députés."

De son côté, l’Union belge a expliqué qu’elle ne choisirait pas la voie du boycott comme l’a évoqué Mehdi Bayat sur le plateau de La Tribune ce lundi : "Nous avons déjà eu très régulièrement des contacts avec Amnesty International. Ces associations poussent énormément pour essayer de faire bouger les choses. On a aussi eu des contacts avec l’ambassadeur du Qatar en Belgique et dès la saison passée des contacts avec la FIFA pour dire de suivre tout cela."

Reste donc à voir si d’autres équipes relaieront la Norvège dans ce combat et si un pays décidera réellement de boycotter le Mondial qatari. On en reste encore assez loin à l’heure actuelle.

Loading...
Loading...

Sur le même sujet

La Tribune : Qatar 2022, "On envoie la Coupe du Monde dans des endroits qui ne sont pas faits pour elle"

Coupe du Monde 2022