RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

La N-VA dénonce les imprécisions de la proposition Open Vld sur un arrondissement fédéral, d'autres partis favorables

27 mai 2022 à 11:41 - mise à jour 27 mai 2022 à 12:26Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Alice Dulczewski

La N-VA a déploré vendredi un manque de clarté et de précision dans la proposition de création d'un arrondissement électoral fédéral déposée l'Open Vld."La proposition de l'Open Vld s'arrête là où les problèmes se posent", a commenté le chef de groupe nationaliste à la Chambre, Peter De Roover.

Une formule magique pour susciter un sentiment belge

"Les élus qui seront choisis dans cet arrondissement unitaire le seront-ils par rôle linguistique? Seules les voix de préférence seront-elles prises en compte? Ce serait bien que le parti fasse la clarté à ce sujet avant de se répandre dans les médias", a-t-il déploré.

Les libéraux flamands proposent de désigner à l'avenir 20 des 150 députés de la Chambre au sein d'une circonscription nationale. Les nationalistes flamands ne voient pas cette idée d'un bon œil.

"L'Open Vld est clairement à la recherche d'une formule magique pour susciter un sentiment belge auprès de la population. Il veut pour cela utiliser une technique qui n'est appliquée dans aucun autre État fédéral. On peut bien évidemment toujours essayer de stimuler le sentiment belge, mais pas en chipotant à notre loi électorale", conclut Peter De Roover. 

D'autres partis favorables

De leur côté, les verts se sont montrés favorables. "Une circonscription fédérale est nécessaire pour mieux faire fonctionner notre démocratie belge", réagit dans un communiqué Gilles Vanden Burre, chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre, à l'annonce de la proposition de loi Open Vld sur un tel dispositif. Son collègue de Groen Kristof Calvo se montre également favorable à sa mise en place. 

Outre les écologistes, la proposition rencontre également un écho positif chez les libéraux francophones. "Les libéraux travaillent à une Belgique plus forte, plus efficace. Arrêter la division et mettre en place les réformes libérales dont notre pays a besoin", a tweeté le président du MR Georges-Louis Bouchez.

Le président des Engagés Maxime Prévot suggère une alternative au mécanisme de la circonscription fédérale. Il propose "dans l'esprit de la circonscription fédérale, que les citoyens aient une voix supplémentaire pour voter pour des partis d'une autre communauté linguistique. Les politiques seraient ainsi amenés à considérer les préoccupations de l'ensemble des citoyens belges", écrit-il sur le réseau en ligne.

Sur le même sujet

Circonscription fédérale : la fausse bonne idée ?

Belgique

Les jeunes de 16 ans pourront voter aux prochaines élections européennes de 2024

Politique

Articles recommandés pour vous