RTBFPasser au contenu

La Grande Forme

"La myocardite" : une inflammation du cœur plus fréquente depuis le Covid-19 et le vaccin

La myocardite

Depuis l’arrivée du Coronavirus et de la vaccination, on entend régulièrement les spécialistes parler de cas de "myocardites". Il s’agit d’une inflammation du cœur, qui peut s’avérer très dangereuse. Les explications du Pr Beauloye, chef du service de cardiologie aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

La myocardite est une inflammation du muscle cardiaque qui peut entraîner des complications. La myocardite n’est pas fréquente, bien que pour l’instant, on en parle de plus en plus régulièrement à cause du Coronavirus. Certains agents et notamment des virus, peuvent atteindre le cœur. Particulièrement le SARS-CoV-2 (= Covid-19), qui est capable d’enflammer le muscle cardiaque. Mais outre les agents infectieux, la myocardite peut aussi être déclenchée par des maladies inflammatoires. Certains médicaments, dont certains qu’on donne pour le cancer, peuvent en outre, donner une réaction inflammatoire exagérée au niveau du cœur.

Les symptômes de la myocardite varient en fonction de la sévérité de l’atteinte. "On peut avoir une atteinte qui n’a pas de grands retentissements sur la force de contraction du cœur, et qui, dans certains cas, vont simplement donner une douleur" ajoute le Pr Beauloye. Dans d’autres cas, la force de contraction du cœur est altérée et peut entraîner des tableaux cliniques de défaillance cardiaque en prenant des formes extrêmement sévères.

Deux types de symptômes 

  • Des symptômes associés à l’atteinte du péricarde, qui provoquent une douleur au thorax ;
  • Des symptômes associés à une inflammation, entraînant un mauvais fonctionnement du cœur. Dans ce cas, il s’agira de symptômes cardiaques tels que des essoufflements, une perte de connaissance, des difficultés respiratoires, etc.

Les symptômes de la myocardite se rapprochent de la "péricardite" et les douleurs ressemblent à celles de l’infarctus, mais elles sont beaucoup plus accentuées par la respiration et par des modifications de position. Le cœur est un muscle qui se contracte et peut s’enflammer. La myocardite entraîne généralement, soit la destruction des cellules, soit le mauvais fonctionnement des cellules.

Une myocardite : une inflammation du cœur plus fréquente depuis le Covid-19 et le vaccin

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Pour vérifier si on n’est pas atteint de myocardite, il existe plusieurs examens :

  • La prise de sang : pour voir s’il y a des signes de souffrance du cœur.
  • L’électrocardiogramme : il existe des "marqueurs" qu’on peut mesurer sur base de cet engin.
  • Une échographie : pour mesurer la force du cœur.
  • Une résonance magnétique nucléaire : qui permet de mieux observer et localiser l’inflammation.
  • Dans de rare cas, on doit faire une biopsie du cœur, c’est ce qui permet d’avoir un diagnostic certain.

Il n’y a pas vraiment de facteur de risque, comme il y en a pour la maladie coronaire, par exemple. La myocardite n’est pas une maladie qu’on observe particulièrement chez les personnes âgées. Elle peut atteindre les jeunes personnes. Si le patient est atteint d’une forme peu sévère de la myocardite, il n’y a pas grand chose à faire. Il faut s’assurer que la force du cœur se maintient et ne se dégrade pas. Dans des rares cas de myocardites avec une atteinte très sévère, on peut donner de la cortisone à haute dose pour limiter l’inflammation.

Quel rapport avec le Covid-19, alors ?

Dans les cellules cardiaques, il existe des protéines qui sont à même de fixer le virus et de l’internaliser. Par conséquent, cela peut entraîner une inflammation du cœur. Le SARS-CoV-2 est un virus qui, dans une certaine mesure, a un tropisme pour le cœur. "Concernant le vaccin, ce qui est certain, c’est que l’incidence de la myocardite liée au vaccin est moindre que celle liée à l’infection." explique le Pr Beauloye. Autrement dit, si on est protégé de l’infection, on est en principe protégé contre la myocardite. Les réactions immunitaires exagérées liées au vaccin concernent deux personnes sur 100.000.

En général, les patients atteints ne font pas plusieurs épisodes sévères. Il y a différentes variabilités dans la sévérité. On peut avoir une myocardite sans aucune séquelle, par contre il y a des myocardites qui peuvent provoquer des graves insuffisances cardiaques et laisser des patients qui ne récupèrent jamais. Parmi ces patients-là, certains devront même être transplantés.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast telles que : Pocket Casts, Podcast addict, Google Podcast ou encore Apple Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

03 févr. 2022 à 14:30
3 min
02 févr. 2022 à 18:00
3 min

Articles recommandés pour vous