RTBFPasser au contenu

Musiq3

La musique classique dans les films de Stanley Kubrick, un concert de l'Orchestre philharmonique de radio France

La musique classique dans les films de Stanley Kubrick, un concert de l'Orchestre philharmonique de radio France
03 mai 2021 à 10:152 min
Par Tempo Classique

L'Orchestre philharmonique de Radio France interprète, sous la direction de Nicolas Alstaedt, les morceaux choisis par Stanley Kubrick pour son film sorti en 1975, Barry Lindon. La connivence entre les musiques et le film imaginé par Kubrick est si forte que les images du film semblent hanter l’auditorium de Radio France.  

Vous connaissez peut-être l’histoire. Pendant la conception de "2001, Odyssée de l'espace", la MGM oblige Stanley Kubrick à s'associer au compositeur Alex North pour créer une bande originale. En attendant la partition, Kubrick avait décidé de mettre des titres de musique classique temporaires. Mais le jour où Alex North livra sa partition, Kubrick décida que les œuvres classiques collaient bien mieux et les intégra au film.

Il était rare à l’époque d’utiliser de la musique classique dans les films, mais difficile de résister aux désirs du maître. Le studio céda. Kubrick pour tous ses films suivants délaissa les compositeurs professionnels de Hollywood.

"À moins que vous ne vouliez de la musique pop, il est vain d’employer quelqu’un qui n’est pas l’égal d’un Mozart, d’un Beethoven ou d’un Strauss pour écrire une musique orchestrale. Pour cela on a un vaste choix dans la musique du passé. Parfois il y a de la musique moderne intéressante mais si vous voulez une musique d’orchestre, je ne sais pas qui va vous l’écrire." (Stanley Kubrick dans un entretien avec Michel Ciment)

Stanley Kubrick puise donc ses BO dans son immense discothèque personnelle. Certaines musiques sont à jamais associées aux films de Kubrick. Nul doute que nombreux d’entre nous ont découvert le Zarathoustra de Strauss ou le Trio à Cordes de Schubert au cinéma.

Kubrick a 45 ans quand il réalise " Barry Lyndon ", grande fresque historique tiré d'un roman anglais de William Thackeray, qui dépeint l'histoire d'un jeune homme irlandais, ses premiers émois, ses aventures guerrières, son ascension sociale, et puis son inexorable chute. 

L'Orchestre philharmonique de Radio France interprète, sous la direction de Nicolas Alstaedt, les morceaux choisis par Stanley Kubrick pour ce film sorti en 1975. La connivence entre les musiques et le film imaginé par Kubrick est si forte que les images du film semblent hanter l’auditorium de Radio France.

Le concert ne fait pas entendre toutes les musiques de Barry Lyndon. Ainsi, on n’entendra pas les musiques traditionnelles irlandaises interprétées par The Chieftains. En revanche, les deux œuvres musicales qui ont marqué les spectateurs et les cinéastes depuis la sortie du film et qui ont été sans cesse reprises figurent en bonne place. D’un côté, la Sarabande de la Suite n° 11 pour clavecin que Haendel a composée entre 1703 et 1720; de l’autre, une musique romantique choisie par Kubrick pour sa qualité́ expressive (puisque, selon le réalisateur, aucune œuvre du XVIIIe siècle ne lui avait convenu pour accompagner la seconde partie du film), le deuxième mouvement du Trio pour violon, violoncelle et piano opus 100 de Schubert, composé en novembre 1827. Ces deux pièces ont une véritable fonction de leitmotiv dans Barry Lyndon, à côté de la Danse allemande n° 1 en ut majeur de Schubert, qui est utilisée à plusieurs reprises pour illustrer musicalement les apparents succès de Barry dans la société́ aristocratique prussienne et anglaise.

Le réalisateur Jean-Pierre Loisil a voulu se rapprocher de l'ambiance picturale du film. Le travail sur la lumière était pour lui primordial ; son souhait était d'éliminer les sources lumineuses distantes de plusieurs dizaines de mètres, pour recréer avec de petites sources traditionnelles en proximité, l'ambiance chaleureuse de l'époque.

Avec :

Jean Rondeau (clavecin), Violaine Cochard (clavecin), Ana Millet (violon), Renaud Guieu (violoncelle), Catherine Cournot (piano), Nicolas Alstaedt (violoncelle et direction)

et l'Orchestre Philharmonique de Radio France 

Réalisation : Jean-Pierre Loisil 

Le programme :

Georg Friedrich Haendel Sarabande 

Franz Schubert Trio pour piano, violon et violoncelle op. 100 - Andante con moto 

Antonio Vivaldi Sonate pour violoncelle n°5 en mi mineur 

Jean-Sébastien Bach Concerto pour deux clavecins en ut mineur  BWV 1060 - Largo overo adagio 

Franz Schubert Cinq danses allemandes D90 (n°1) 

Joseph Haydn Concerto pour violoncelle en do majeur - Moderato 

Sur le même sujet

06 déc. 2021 à 12:34
2 min
26 avr. 2021 à 14:16
1 min

Articles recommandés pour vous