Le 8/9

"La mort de Spirou" : Olivier Schwartz, dessinateur de Spirou, vous en dit plus sur cet album

Olivier Schwartz

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

06 oct. 2022 à 09:37Temps de lecture2 min
Par Philomène Parmentier

Le dessinateur Olivier Schwartz était l’invité du 8/9 pour présenter l’album du nouveau Spirou : La mort de Spirou.

Dans cet album, Spirou et Fantasio disparaissent de la surface de la terre pour s’aventurer une fois de plus dans la cité sous-marine de Korallion qu’ils avaient déjà visitées lors d’une précédente aventure : Spirou et les Hommes-Bulles. Mais Spirou et Fantasio ressortiront-ils indemnes de leur voyage ? Découvrez sans plus attendre le grand final de cette série emblématique de Dupuis.

Olivier Schwartz est le dessinateur de Spirou et avec le titre de ce dernier album, le dessinateur confie qu’il y a une référence à La mort de Superman, qui était une opération pour relancer la série. Et avec Spirou il y a eu plus de 50 épisodes et après 10 ans sans nouvelle, il fallait créer une sorte de choc pour que les gens se souviennent de ce personnage, de son histoire et de son importance dans l’imaginaire collectif.

L’histoire commence par un problème lors du centenaire des éditions Dupuis, on se rend compte que les albums Spirou ne se vendent plus. C’est un début d’histoire inspiré de la réalité, il y a tellement de divertissements proposés aujourd’hui, qu’il y a une désaffection pour la bande dessinée dans le groom est le héros. Et donc dans la réalité, le directeur éditorial a choisi de redynamiser cette histoire.

Un défi graphique pour Olivier Schwartz, le dessinateur, qui ne savait pas s’il était encore capable de dessiner des personnages contemporains. Il amène un dessin assez traditionnel, même parfois vintage, donc pour contrebalancer ce côté ancien, ils ont fait appel à deux jeunes scénaristes. L’un qui est metteur en scène de théâtre et écrit des fictions radiophoniques et l’autre qui est issue de la bande dessinée indépendante et qui est auteure complète.

Petit, Olivier dessinait des BD qui ressemblaient beaucoup à l’univers de Spirou. Et puis un jour il a eu l’occasion de faire un Spirou "one shot", qui a poussé l’éditeur à changer le titre de la collection pour en faire un "Spirou vu par". Ces collections ont drainé beaucoup de public laissant un peu de côté les éditions mères. Quelques années plus tard, Olivier Schwartz signe son premier album Spirou. 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous