Sexualité

La minute insolite : elle attrape une IST dans sa voiture et réclame 5,2 millions de dollars à l’assurance

© Photo by JZ The Creator on Unsplash

14 juin 2022 à 10:00Temps de lecture1 min
Par Anthony Mirelli

Une infection sexuellement transmissible attrapée lors de rapports dans une voiture est-elle considérée comme un “accident” de la route ? Selon la Cour du Missouri, aux États-Unis, oui. 

En effet, une femme a contracté un papillomavirus humain lors d’un rapport non protégé dans sa voiture. L’homme savait qu’il était porteur du virus, mais n’aurait pas souhaité se protéger. La victime s’est donc retournée contre son assurance, GEICO, qui a été condamné à verser 5,2 millions de dollars à la plaignante, tandis que l’homme a été reconnu coupable de ne pas avoir dévoilé son statut sérologique.

Comme l’explique Miguel Custodio, un avocat spécialisé en dommages corporels, au site Daily Mail, cette décision judiciaire pourrait faire jurisprudence. “Si vous considérez cela comme une blessure subie dans le véhicule de cette personne, cela relève totalement de ce qu'une compagnie d'assurance serait tenue de payer. 

L’avocat se demande également si, à l’avenir, lorsqu’une IST ou une MST est contractée chez soi, s’il est possible de se retourner contre son assurance habitation… “Je prédis que nous recevrons tous des notifications de changements apportés à nos polices d'assurance dans un proche avenir”, a-t-il conclu.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous