RTBFPasser au contenu

Monde

La lutte contre la corruption au menu des discussions entre la République démocratique du Congo et le FMI

La lutte contre la corruption au menu des discussions entre la République démocratique du Congo et le FMI
08 déc. 2021 à 20:112 min
Par Belga

La lutte contre la corruption a figuré mercredi au menu de discussions entre le président de RDC Félix Tshisekedi et la patronne du FMI Kristalina Georgieva, venue à Kinshasa pour sa première visite en Afrique depuis le début de la pandémie de Covid-19, a-t-elle indiqué devant la presse.

Bonnes performances

Kristalina Georgieva a salué les bonnes performances de la République démocratique du Congo, dont la croissance devrait atteindre 5,4% cette année et 6,4% l'année prochaine, contre 3,7 et 3,8% respectivement pour l'ensemble de l'Afrique subsaharienne.

La RDC "profite des prix plus élevés des matière premières, mais surtout des réformes que le président Tshisekedi et son gouvernement sont en train de mener", a estimé la directrice générale du Fonds monétaire international.


►►► À lire aussi : Congo Hold-up : une enquête accuse le clan Kabila d'avoir détourné au moins 138 millions de dollars de fonds publics


Kristalina Georgieva a dit avoir félicité le chef de l'Etat pour les progrès réalisés dans la gestion de l'économie, tout comme pour son leadership à la présidence en exercice de l'Union africaine cette année ou ses engagements pour le climat.

Journée de lutte contre la corruption

"Nous avons conclu notre entretien en constatant que demain est la journée internationale de lutte contre la corruption", a ensuite déclaré Kristalina Georgieva.

"J'ai pu saluer l'engagement réitéré du président à promouvoir une meilleure gouvernance et la transparence, notamment dans le secteur minier et la gestion des finances publiques, comme des éléments clés pour une croissance forte et durable tirée par le secteur privé". "Et surtout, a-t-elle conclu, à faire en sorte que les gens aient confiance dans les institutions du pays".


►►► À lire aussi : En République démocratique du Congo, une manifestation contre la "politisation" de la commission électorale à Kinshasa


La RDC a conclu en juillet un programme avec le FMI, première étape du décaissement d'un crédit d'1,5 milliard de dollars étalé sur trois ans, assorti d'exigences de transparence dans le secteur minier. Un précédent programme avec le FMI avait été arrêté brusquement fin 2012, après le refus du régime de l'ancien président Joseph Kabila (2001-2019) de publier des contrats de cession des parts de l'État dans des entreprises minières.

Sur le même sujet

24 déc. 2021 à 05:53
1 min
09 déc. 2021 à 17:04
2 min

Articles recommandés pour vous