RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Une

"La liste de Schindler" : 5 bonnes raisons de (re) voir ce chef-d’œuvre

22 janv. 2020 à 09:34Temps de lecture2 min
Par Anaïs Pletinckx

A l’occasion des 75 ans de la libération du camp d’Auschwitz votre séance VIP du lundi 27 janvier vous propose “La liste de Schindler” de Steven Spielberg. Un chef-d’œuvre authentique et bouleversant avec Liam Neeson, Ben Kingsley et Ralph Fiennes à ne pas manquer.

Voici 5 bonnes raisons de voir ou revoir ce film :

1. Parce qu’il est réalisé par Steven Spielberg

Des carrières comme la sienne on en connaît très peu. Cote de popularité jamais égalée, cet Américain de 73 ans a marqué l’histoire du cinéma à jamais. Il réalise de nombreuses comédies revisitant les thèmes de l’enfance et de la famille. Il aborde aussi des sujets plus graves comme l’holocauste, l’esclavage et la seconde guerre mondiale prouvant sa sensibilité et son éclectisme. Pour ce film il a reçu l’Oscar du meilleur réalisateur en 1994.

Steven Spielberg
Steven Spielberg © Tous droits réservés

2. Pour élargir sa liste de classique

Si vous n’avez jamais vu ce classique du 7e art c’est l’occasion de bénéficier d’une petite séance de rattrapage. Par contre si vous le connaissez déjà ça ne fait jamais de tort de se replonger dans “La liste de Schindler” sorti en 1993, vous le verrez peut-être sous un autre angle. C’est un incontournable et tout le monde s’est mis d’accord à ce sujet, ce n’est pas pour rien que le film apparaît toujours dans les listes de “films à voir avant de mourir”.

3. C’est un chef-d’œuvre récompensé

Ce film accueilli mondialement a reçu de nombreuses récompenses. “La liste de Schindler” a reçu 12 nominations aux Oscars en 1994 et a gagné 7 statuettes (meilleur film, meilleur scénario, meilleure musique). Tous ces prix sont un gage de qualité qui vous promet une très bonne séance.

4. L’argent n’est pas un motif

Steven Spielberg a refusé de toucher un salaire pour réaliser le film. Gagner de l’argent sur cette terrible histoire était inconcevable pour lui. Avec les bénéfices du film, il créa la Fondation de l’Histoire Visuelle des Survivants de la Shoah, une organisation à but non lucratif qui rassemble les archives de témoignages filmés des survivants de l’Holocauste.

5. Pour se rappeler à jamais

Pour ne rien oublier de ces atrocités puisque l’histoire raconte la vie d’un industriel allemand, membre du parti nazi, qui a réussi à sauver près de 1100 Juifs promis à la mort dans le camp de concentration de Plaszów. Dans le cadre des 75 ans de la libération des camps de concentration c’est important de préserver l’histoire et assurer la perpétuité de la mémoire collective notamment grâce au travail d’archives de la fondation de Steven Spielberg.

"La liste de Schindler" est à retrouver dans votre soirée VIP le lundi 27 janvier à 20h25 sur La Une. Et sera suivie d’un documentaire à 23h35 "Baby division" sur l’armée d’adolescents créée par Hitler.

 

 
 

Sur le même sujet

Suivez en direct les commémorations pour les 75 ans de la libération d’Auschwitz

La Une

La "Baby division", l'armée d'adolescents d'Hitler

La Trois

Articles recommandés pour vous