RTBFPasser au contenu

La justice veut interroger les coursiers de Deliveroo pour connaître leurs conditions de travail

La justice veut interroger les coursiers de Deliveroo pour connaître leurs conditions de travail
02 oct. 2018 à 07:26 - mise à jour 02 oct. 2018 à 07:261 min
Par Belga

La justice a invité une centaine de coursiers de Deliveroo pour les interroger. Ils sont considérés comme témoins dans l'enquête sur la manière dont travaille le fournisseur de repas à vélo, selon les informations des journaux Mediahuis. L'auditorat du travail de Bruxelles souhaite avoir un meilleur aperçu des conditions de travail des coursiers, qui oeuvrent comme faux indépendants, selon les syndicats.

L'enquête a été ouverte il y a un moment afin de déterminer si Deliveroo respecte la législation sociale belge, affirme Martin Willems de la CNE. "En Belgique, il y a deux systèmes. Soit on est employé, soit on est indépendant. Deliveroo essaie d'imposer un troisième modèle: le faux indépendant."

Mise au point de Deliveroo

Deliveroo, qui se dit confiante dans son modèle, s'est défendue mardi par communiqué, arguant que les coursiers indépendants appréciaient cette forme de flexibilité. "Ils ont la liberté de choisir quand, où et s'ils souhaitent travailler. C'est l'une des raisons pour laquelle des centaines de candidats postulent chaque semaine et c'est pourquoi Deliveroo peut se développer rapidement à travers la Belgique."

L'entreprise a assuré vouloir "travailler avec toutes les parties prenantes pour aller plus loin et accroître encore plus les protections mais supprimer la flexibilité qu'offre le travail indépendant, comme le souhaitent certains militants, ne serait pas dans l'intérêt des livreurs", a-t-elle conclu.

Deliveroo, coursier à tout prix - L'envers du décor de 7 à la une (17/03/2018)

Deliveroo, coursier à tout prix

L'envers du décor de 7 à la une

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous