RTBFPasser au contenu

Monde

La Japon prévoit une sortie du nucléaire d'ici à 2030

La Japon prévoit une sortie du nucléaire d'ici à 2030
12 sept. 2012 à 04:25 - mise à jour 12 sept. 2012 à 08:052 min
Par AFP

Le quotidien Mainichi Shimbun a précisé, en citant des sources gouvernementales, que le Premier ministre, Yoshihiko Noda, pourrait prendre cette décision dès ce week-end. Une réunion portant sur le nouveau plan énergétique à établir pour tirer les conséquences de la catastrophe de Fukushima doit en effet avoir lieu ce week-end.

Plusieurs pays ont déjà décidé de sortir du nucléaire après Fukushima : l'Allemagne fermera ses 17 réacteurs d'ici à 2022 et la Suisse espère éliminer progressivement ses cinq tranches d'ici à 2034. Le Japon pourrait donc les rejoindre, si le pays décide de la sortie du nucléaire.

L'ampleur de la décision japonaise serait supérieure à celle de la décision allemande, malgré son horizon plus lointain. Avant l'accident débuté le 11 mars 2011, l'archipel comptait 54 réacteurs. Il y a encore 50 unités aujourd'hui au Japon.

Néanmoins, seules deux tranches sont actuellement en opération. Les autres sont à l'arrêt, soit à cause d'un séisme soit en raison des mesures de sécurité supplémentaires exigées par les autorités après Fukushima.

Les compagnies d'électricité se battent pour pouvoir redémarrer les réacteurs arrêtés. Pour compenser le manque énergétique, elles doivent actuellement faire tourner leurs centrales thermiques à plein régime. Or, pour cela, elles sont dans l'obligation d'importer massivement des hydrocarbures.

Seuls deux réacteurs du centre du Japon ont reçu le feu vert des autorités pour leur relance. Le gouvernement doit, dans le même temps, faire face à une opinion fortement opposée au redémarrage des réacteurs ainsi qu'à des manifestions anti-nucléaires régulières.

Un puissant séisme et le passage d'un tsunami géant avait entrainé, dès le 11 mars 2011, un accident dans la centrale de Fukushima Daiichi, à 220 km au nord-est de Tokyo. Avant cette catastrophe, l'énergie nucléaire nucléaire représentait près de 30% de la consommation de courant au Japon.

Les importantes émissions radioactives dans la zone avaient contraint une centaine de milliers de personnes à l'évacuation. Bon nombre d'entre elles n'ont pas de perspective claire de retour car les opérations de démantèlement des réacteurs et de nettoyage du site devraient durer plusieurs décennies.

Pire catastrophe nucléaire depuis Tchernobyl en 1986, cet accident a provoqué une grave crise pour le secteur nucléaire dans le monde, mais sans briser cette industrie.


AFP

Articles recommandés pour vous