RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

La guerre en Ukraine ce dimanche 3 juillet : l'armée ukrainienne annonce son retrait de Lyssytchansk

Des militaires ukrainiens tirent avec un canon automoteur français de 155 mm/52 calibres Caesar vers des positions russes sur une ligne de front dans la région de Donbas, dans l'est de l'Ukraine, le 15 juin 2022.
03 juil. 2022 à 06:31 - mise à jour 03 juil. 2022 à 18:09Temps de lecture1 min
Par Anthony Roberfroid et Paul Verdeau

De violents combats ont fait rage samedi à Lyssytchansk, grande ville de l’est de l’Ukraine, au cœur de la bataille pour le contrôle du Donbass, tandis que la Biélorussie a affirmé avoir abattu des missiles tirés depuis l’Ukraine et menace de riposter à l’avenir.

La Russie a également fait état d’au moins trois morts et des dizaines de bâtiments endommagés dimanche dans la ville de Belgorod, à la frontière ukrainienne. C’est ce qu’a déclaré le gouverneur local. Quatre personnes auraient été blessées.

La Biélorussie menace

En Biélorussie voisine, le président Alexandre Loukachenko a affirmé qu'"il y a environ trois jours, peut-être plus, on a essayé depuis l’Ukraine de frapper des cibles militaires en Biélorussie".

"Dieu soit loué, nos systèmes anti-aériens Pantsir ont intercepté tous les missiles tirés par les forces ukrainiennes", a-t-il ajouté, alimentant les spéculations d’une implication croissante de cet allié de Moscou dans le conflit avec l’Ukraine.

"On nous provoque", a-t-il lancé, menaçant de riposter "instantanément" à "toute frappe ennemie contre le territoire de la Biélorussie", un message visiblement destiné à Kiev et aux Occidentaux.

Dans son allocution du soir, Volodymyr Zelensky a fait état de "2610" villes et villages "sous occupation russe". Mais depuis le début de la guerre, le 24 février, l’armée ukrainienne est "parvenue à en libérer 1027", a-t-il assuré.

"Des centaines ont été complètement détruits par l’armée russe, et doivent être totalement reconstruits", a-t-il ajouté. La question de la reconstruction du pays sera au cœur de la Conférence de Lugano (Suisse) sur l’Ukraine, lundi et mardi.

"Il est non seulement nécessaire de reconstruire tout ce que les occupants ont détruit, mais aussi de poser de nouvelles fondations pour notre vie, pour une Ukraine, sûre, moderne […]", a-t-il avancé, conscient des "investissements colossaux" et des "réformes" nécessaires.

Loading...

Sur le même sujet

Les Russes en manque d’armes modernes, les Ukrainiens en manque de munitions soviétiques… et de livraisons occidentales

Monde

Guerre en Ukraine : six morts après les tirs sur Sloviansk, dans l'est de l'Ukraine

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous