Tipik

La guerre des brasseurs fait rage en Belgique

La guerre des brasseurs fait rage en Belgique

© © Tous droits réservés

25 sept. 2019 à 08:51Temps de lecture1 min
Par Pop M!

Dans l'enquête de la semaine, Titouan Marichal s'intéresse à un affrontement qui a lieu depuis quelques années dans le milieu brassicole belge. D'un côté, les "vrais brasseurs" qui créent leur bière de A à Z, et de l'autre, les "faux brasseurs" qui sous-traitent la production de la bière qu'ils distribuent ensuite. 

Selon Yvan De Baets, gérant de la Brasserie de la Seine, cette deuxième catégorie de personnes n'est intéressée que par le côté business de la brasserie. Il souhaiterait qu'ils assument plus clairement le fait qu'ils ne créent pas leur propre bière.

Ils sont marchands de bière, détenteurs de marque. C'est l'imposture qui me dérange.

De l'autre côté, pour Henry Brousmiche, le gérant de la Brasserie de Chastre, il faut revenir à l'étymologie du mot "brasserie" qui regroupe les gens qui font, distribuent et servent de la bière. Pour sa part, il se charge de distribuer et servir une bière créée par quelqu'un d'autre. 

Depuis quelques années, des centaines de nouvelles bières sont proposées aux consommateurs, ce qui sature le marché belge et risque d'avoir des conséquences désastreuses pour les brasseurs du plat pays. Ils évoquent de possibles faillites comme en France et aux Etats-Unis, avec la perte d'un patrimoine belge primordial.

Les "vrais brasseurs" rencontrés par notre équipe souhaitent une législation claire au niveau de l'étiquetage des bouteilles, la création d'un label qui donnerait le nom du brasseur qui crée la bière et le nom de la société qui la distribue sans ambiguïté possible. 

Pour en savoir plus, regardez notre reportage complet en vidéo ci-dessous.

Ne manquez pas Pop M! tous les vendredis soir à 20h sur La Deux et AuvioEt découvrez des séquences inédites sur nos réseaux sociaux, Facebook et Instagram.

Articles recommandés pour vous