Regions

La grève des TEC se poursuit ce vendredi en Hainaut

©

02 sept. 2022 à 05:30 - mise à jour 02 sept. 2022 à 12:35Temps de lecture1 min
Par Mathieu Van Winckel et Valentin Lecocq, avec Guillaume Woelfle

C’est à nouveau le blocage ce matin dans les transports en commun du Hainaut. Moins de 5 % des bus circulent dans la région de Mons-Borinage. À Houdeng et Eugies, un bus sur quatre à peine est en route.

Il s’agit d’une grève "surprise" lancée par les chauffeurs eux-mêmes. Ils protestent contre le manque de personnel qui ne leur permet pas de prendre tous leurs congés.

Du côté des TEC, on répond que c’est l’absentéisme des chauffeurs qui est en cause. Selon la direction, chaque jour, 20% des chauffeurs ne se présentent pas au travail. Par conséquent, quand un chauffeur veut prendre un congé, il n’y a personne pour le remplacer.

Une réunion de concertation a eu lieu hier. Les syndicats ont informé les chauffeurs tôt ce matin et ils ont pris la décision de prolonger le mouvement de grève, qui devrait se poursuivre ce week-end.

Quant à la porte-parole des TEC Hainaut, Audrey Lepape, elle présente ses excuses au nom des TEC. "On se rend compte que cette semaine de rentrée et de reprise était importante pour beaucoup de monde. Les voyageurs peuvent télécharger l’attestation d’absence en ligne pour justifier leur retard ou leur absence au boulot ou à l’école." Le mouvement de grève pourrait se prolonger tout le week-end. On devrait en savoir plus fin de journée.

Articles recommandés pour vous