RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

La Gazette de Liège : le plus ancien titre de presse belge disparait après plus de 180 ans d’existence

05 janv. 2022 à 17:34Temps de lecture2 min
Par Erik Dagonnier
Le premier numéro de la Gazette de Liége (avec accent aigu!)
Le premier numéro de la Gazette de Liége (avec accent aigu!) © Tous droits réservés

Après 181 années d’existence, c’est la fin du journal la Gazette de Liège, le plus vieux titre de presse papier du pays. Le journal La Libre Belgique qui le publiait, a annoncé qu’elle fusionnait désormais l’ensemble de ses pages régionales. Créé le 4 avril 1840, le quotidien régional belge avait été racheté en 1967 par la Libre Belgique pour devenir son édition locale liégeoise. Par mesure d’économies, IPM, le groupe propriétaire du titre, a décidé de la supprimer. La Libre Belgique Gazette de Liège était encore tirée à un peu plus de 3500 exemplaires. Les 5 journalistes –deux employés, 3 indépendants- de la Gazette de Liège couvriront l’actualité de la région liégeoise pour le groupe IPM qui regroupe La Libre, La DH et L’Avenir.

Le journal dans lequel l'écrivain Georges Simenon a débuté

La première trace d’existence de la Gazette de Liège date de 1688. Au 18e siècle, il devient le journal officiel de l’autorité politique liégeoise des Princes-Evêques. Un privilège qu’il perd la veille de la révolution française. Le titre réapparaît en 1840. A l’époque, l’évêque de Liège veut créer un journal de propagande catholique pour contrer la presse libérale et franc-maçonne régionale. Ils seront 4 générations de Joseph Dumarteau à se succéder à la tête du journal.

Avant tout, nous voulons rester liégeois"

Avec ce credo : "Avant tout, nous voulons rester liégeois". Pendant la guerre 14-18, la gazette ne sera pas publiée. Un an plus tard, un jeune journaliste d’à peine 16 ans y écrit ses premiers articles. Georges Simenon en publiera plus de 1000 en trois ans. En 1967 La Libre Belgique rachète le titre. La Gazette de Liège autonome disparait. Et elle est remplacée par une gazette de quatre pages qui est insérée dans la Libre Belgique.

Figure emblématique de la Gazette de liège, Lily Portugaels a dirigé le titre des années 70 aux années 90. Ici, avec un exemplaire de 1794.
Figure emblématique de la Gazette de liège, Lily Portugaels a dirigé le titre des années 70 aux années 90. Ici, avec un exemplaire de 1794. © Tous droits réservés

Figure emblématique du journal, Lily Portugaels a dirigé la Gazette de Liège des années 70 aux années 90. "Quand j’ai repris la direction, je voulais absolument des nouvelles de toute la région, de toute la province. Ça avait beaucoup d’importance parce qu’à ce moment-là aussi, c’était les époques de prospérité de la ville de Liège. Sur tous les plans. Sur le plan économique, c’était Cockerill, c’était le Val Saint Lambert, il y avait une vie économique extrêmement prospère et sur le plan politique, il y avait tous les grands ténors de tous les partis belges qui se trouvaient à Liège : André Cools, Jean-Pierre Grafé, Jean Gol, avant ça Pierre Harmel… toutes les grandes dimensions politiques belges étaient à Liège."

Relancer la Gazette de Liège en version numérique? 

Dans les années 90, le titre Gazette de Liège se réduit progressivement à deux pages d’info liégeoise imprimées dans le quotidien La Libre Belgique. Aujourd’hui, quelques anciens journalistes de la Gazette de Liège espèrent relancer en version numérique ce titre de presse mythique désormais disparu.

Articles recommandés pour vous