Regions Liège

La future cité estudiantine du parc de Trasenster : c’est Xior qui a été choisi

Une esquisse d’architecte du futur visage du parc de Trasenster

Et le vainqueur est Xior ! La procédure de construction d’une cité estudiantine dans le parc de Trasenster a connu un coup d’accélérateur, ce jeudi. Dans le cadre du marché international des promoteurs immobiliers, la ville de Seraing a dévoilé le nom du candidat retenu pour cet ambitieux projet. Trois spécialistes de ce type d’hébergement avaient été retenus dans une première phase de sélection : BlueStone, connu pour le rachat des anciennes cliniques du groupe Saint-Joseph, Quares, qui gère l’ex home Ruhl, et donc la société anversoise Xior, connu en région liégeoise pour la reconversion de l’institut de chimie du Val Benoît. Il faut dire que l’endroit est parfaitement situé pour ce genre d’immeubles : au pied de la percée du Sart-Tilman, donc en liaison rapide avec le domaine universitaire, et en même temps à quelques encablures de la haute école provinciale à Jemeppe, sans oublier la connexion ferroviaire avec les Guillemins, avec un arrêt de ligne 125 a. Il ne s’agit pas de seulement de bâtir un complexe de trois cents chambres, le lauréat doit gérer ensuite le domaine dans un souci de cohésion sociale. L’attribution du marché prévoit outre la vente du terrain, la rénovation du château, qui a été le logement de fonction du directeur de Cockerill, et qui est cédé sous bail emphytéotique, et le maintien de plusieurs arbres remarquables. L’investissement dépasse les vingt-cinq millions.

Ce dossier, avec la transformation des ateliers centraux et la rénovation de la salle des fêtes de l'OM, est vraisemblablement le véritable début d’un redéploiement du bas d’Ougrée, quartier sinistré depuis l’arrêt de la sidérurgie liégeoise.

Sur le même sujet

Xior achète pour 939 millions d'euros de kots et s'implante dans de nouveaux pays

Economie

Articles recommandés pour vous