RTBFPasser au contenu

HPI

La fulgurante Morgane est de retour dans la saison 2 de "HPI"

Audrey Fleurot dans "HPI".
20 avr. 2022 à 12:163 min
Par Noémie Jadoulle

Après l'énorme succès de la saison 1, Morgane fait son come-back dans la deuxième saison inédite de HPI. Un nouveau chapitre qui va encore plus loin dans la comédie, comme l'a confié l'équipe lors du Festival Séries Mania. Une saison 2 à découvrir dès le 3 mai sur La Une et Auvio.

En avril 2021, une héroïne atypique mais terriblement attachante débarquait sur La Une et faisait fondre le cœur des téléspectateurs·trices. Le final de la saison 1 est ensuite suivi par 510.435 personnes, un record pour une série, diffusée sur nos antennes, depuis 1997 !

Cette héroïne, c'est Morgane, incarnée par la flamboyante Audrey Fleurot. Femme de ménage et mère célibataire, Morgane nettoie notamment les bureaux de la DIPJ (police judiciaire). Lorsqu'elle tombe sur les documents d'une enquête en cours et résout le crime en deux trois mouvements, la police décide de l'engager comme consultante. Mais le tempérament fantasque de cette nouvelle collègue au QI supérieur à la moyenne va particulièrement exaspérer le Commandant Karadec (Mehdi Nebbou) avec qui elle fait équipe.

Mehdi Nebbou et Audrey Fleurot dans "HPI", saison 2.
Mehdi Nebbou et Audrey Fleurot dans "HPI", saison 2. © 2021/FRANÇOIS ROELANTS / SEPTEMBRE PRODUCTION / ITINÉRAIRE PRODUCTION / TF1

Roxane, la menace

C'est justement cette collaboration qui est mise en péril lors de la saison 2. Karadec fait l’objet d’une procédure de l’IGPN, soucieux d'élucider les incidents survenus lors de la saison 1… Roxane Ascher (Clotilde Hesme), une enquêtrice déterminée, est chargée d’évaluer la contribution (et les ravages ?) de Morgane au sein de la police. 

Malgré la menace que représente Roxane, HPI continue à mêler comédie et polar, avec encore plus d'aplomb que l'année dernière"Au début d'HPI, on ne savait pas jusqu’où on pouvait aller dans la comédie, confiait Alice Chegaray-Breugnot, la créatrice de la série, lors d'une rencontre presse à Séries Mania. En saison 2, on assume complètement ce genre. On a même pensé les épisodes en se demandant quelle va être la promesse comédie de tel ou tel épisode, pour ne pas avoir que des dialogues de comédie mais aussi des situations de comédie".

Audrey Fleurot dans "HPI", saison 2.
Audrey Fleurot dans "HPI", saison 2. © 2021/FRANÇOIS ROELANTS / SEPTEMBRE PRODUCTION / ITINÉRAIRE PRODUCTION / TF1

"Elle nous contamine par sa folie et son humanité"

Grâce à une pirouette scénaristique, HPI s'amuse aussi à développer ses personnages secondaires tel que Gilles (Bruno Sanches), pour le plus grand plaisir du casting. "C’est la très bonne idée de la saison, s'est enthousiasmée Audrey Fleurot à Séries Mania. Cela permet d'avoir des duos qu’on n’avait pas encore exploités. C’était très chouette pour nous de jouer des situations et des dialogues qui ne concernent pas les enquêtes de la DIPJ".

Des échangent qui humanisent davantage les personnages d'HPI et qui montrent aussi l'influence de Morgane sur toute la brigade. "Dans la saison 1, nos personnages avaient peur de cette femme qui prend beaucoup de place, mentionne Bruno Sanches. Maintenant, on apprend à mieux la connaitre et on voit qu'elle nous contamine par sa folie et son humanité très forte. Tout le monde va être embarqué dans le monde de Morgane".

Audrey Fleurot et Bruno Sanches dans "HPI" , saison 2.
Audrey Fleurot et Bruno Sanches dans "HPI" , saison 2. © 2021/FRANÇOIS ROELANTS / SEPTEMBRE PRODUCTION / ITINÉRAIRE PRODUCTION / TF1

Le triomphe "HPI"

Le succès d'HPI a été explosif. En France, la série a rassemblé une moyenne de 9,57 millions de téléspectateurs·trices, du jamais vu depuis 2010. Une réussite que l'équipe de la série incombe au personnage de Morgane. "C’est une héroïne issue d’une classe sociale dont le cinéma parle peu, mal ou pas suffisamment, explique Mehdi Nebbou. Avoir une héroïne de cette classe sociale là, ça fait du bien, et ça a dû toucher pas mal de gens". Si l'on ne peut dissocier le succès de la série du talent d'Audrey Fleurot à incarner ce personnage excentrique, Alice Chegaray-Breugnot y voit aussi une forme d'exutoire : "Morgane est très libre, désinhibée, indécente et audacieuse. On s’identifie à elle et ça génère une forme d’exutoire qui fait du bien. D’autant plus après ces périodes brutales qu’on a traversées et qu’on traverse encore".

Sans se prendre la tête, ni sans prendre son public pour des idiot·es, HPI dénonce avec franchise et humour les dérives de notre société. "Les gens sentent qu'il n'y a aucun cynisme derrière, ni une volonté de cocher des cases. C’est profond et sincère, de la part de nous tous·tes. Via la comédie, on parle de choses assez profondes, et je pense que la sincérité se perçoit et que la comédie permet de transmettre beaucoup de choses sans injonction", conclut Audrey Fleurot, ravie d'incarner un personnage dans lequel elle peut s'épanouir et que les téléspectateurs·trices ne sont pas prêt·es d'oublier. 

HPI, saison 2, dès le mardi 3 mai à 20h35 sur La Une et en replay pendant 15 jours sur Auvio.

Bérangère Mc Neese, Marie Denarnaud et Audrey Fleurot dans "HPI", saison 2.
Bérangère Mc Neese, Marie Denarnaud et Audrey Fleurot dans "HPI", saison 2. © 2021/FRANÇOIS ROELANTS / SEPTEMBRE PRODUCTION / ITINÉRAIRE PRODUCTION / TF1

Sur le même sujet

03 mai 2022 à 06:00
2 min
02 mai 2022 à 10:27
2 min

Articles recommandés pour vous