La France élargit la vaccination des 5-11 ans aux enfants "fragiles" et à ceux qui côtoient des personnes à risque

© Getty

30 nov. 2021 à 10:25Temps de lecture1 min
Par X.L.

 La Haute autorité de Santé (HAS) recommande dans un avis publié mardi la vaccination contre le COVID-19 en France des enfants de 5 à 11 ans susceptibles de développer une forme grave de la maladie ou fragiles, ainsi que de ceux vivant dans l'entourage d'une personne fragile non éligible à la vaccination.

Cette décision intervient dans le sillage de l'approbation la semaine dernière par l'Agence européenne des médicaments (AEM) de l'utilisation du vaccin contre le COVID-19 de Pfizer
et BioNTech chez les enfants âgés de cinq à 11 ans, qui a fait du Comirnaty le premier vaccin autorisé dans cette tranche d'âge en Europe.

La HAS recommande donc d'"élargir dès maintenant la vaccination" à certains enfants de cette classe d'âge: ceux qui présentent un risque de forme sévère de la maladie et de décès (soit environ 360.000 enfants en France), ceux qui sont considérés comme fragiles parce que souffrant d'une maladie identifiée comme facteur de risque chez l'adulte, ainsi que ceux qui vivent dans l'entourage d'une personne fragile non éligible à la vaccination.

La HAS précise qu'elle se prononcera "ultérieurement" sur la pertinence d'élargir cette vaccination à l'ensemble des enfants âgés de cinq à 11 ans.
 

Sur le même sujet

Journal télévisé 12/11/2021

Sur le même sujet

Coronavirus en Espagne: la campagne de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans a commencé

Monde Europe

La vaccination ouverte à tous les enfants de 5 à 11 ans aux Pays-Bas

Monde Europe

Articles recommandés pour vous