RTBFPasser au contenu

Cinéma

La Force est avec nous depuis 45 ans déjà !

Luke, Leia et Han sont les héros de "Star Wars"

Le film "Star Wars, un nouvel espoir" est sorti en salles le 25 mai 1977. Non content d’avoir marqué l’Histoire du Cinéma, le space opéra de George Lucas a aussi influencé les sciences et autres technologies d’aujourd’hui !

May the Force be with you…

Que ce soit en VO ou en VF, la Force est avec nous depuis ce fameux mercredi 25 mai 1977, jour de la sortie aux Etats-Unis de "Star Wars", ce film de science-fiction réalisé par un quasi-inconnu, un certain George Lucas, qui n’avait sorti que deux films, "THX 1138" en 1971 et "American Graffiti" en 1973. Mais qu’importe le nombre de productions, la valeur de cette "Guerre des étoiles" va lui accorder le triple combo : gloire, reconnaissance et célébrité. En deux mots, "Star Wars" c’est l’éternelle lutte du Bien contre le Mal, le difficile équilibre entre la Force et le Côté obscur, le rêve d’un jeune fermier qui veut devenir pilote de combat au sein de l’Alliance rebelle face aux chasseurs Tie de l’Empire, la vie de la famille Skywalker malmenée par les vils desseins d’un Empereur diabolique. La suite, si vous êtes fans, vous la connaissez. Et vous ne l’êtes pas, aussi, vous en avez entendu parler. Car depuis 45 ans, "Star Wars" c’est un phénomène de la Pop Culture, une saga de 9 films (dont une trilogie sortie après mais qui se passe avant), des séries télévisées (dont la prochaine, entièrement dédiée à l’un de ses héros, Obi-Wan Kenobi, débarque sur Disney + ce 27 mai), des dessins animés (dont les versions en Lego restent insupportables), des spin-off, des sequels et des prequels (dont 2 sur les Ewoks, si si… oups je vous perds) et surtout des produits dérivés !

Loading...

Voilà 45 ans que "Star Wars" nourrit notre imaginaire de voyages interstellaires, de mondes aussi incroyables que dangereux et d’armes et de vaisseaux qui le sont tout autant. Voilà donc 45 ans que les technologies vues dans "Star Wars" font fantasmer nos scientifiques. Prenez l’Etoile de la Mort par exemple, l’arme absolue développée par l’Empire capable de détruire une planète entière. Au-delà du fantasme, pour réellement la voir, un jour, au-dessus de nos têtes, il faudrait débourser 850 millions de milliards de dollars ! La terrible station spatiale avait fait l’objet d’une étude de faisabilité très sérieuse (j’insiste) menée en 2013 par le conseiller scientifique de Barack Obama alors président des Etats-Unis.

L’Etoile de la Mort, une arme redoutable et surtout impayable aujourd’hui
L’Etoile de la Mort, une arme redoutable et surtout impayable aujourd’hui (Lucasfilm Ltd.)

Avec plus de réussite, en juin 2020, un fan a mis au point une véritable épée laser, l’arme des chevaliers Jedis, les héros de la Force. Alex Burkan est youtubeur et russe. Il est entré dans le Livre Guinness des records avec son invention, une épée laser rétractable d’un mètre comme celles vues dans la saga de Lucas. Sur le site internet du célèbre livre, notre inventeur explique que "le composant clé de mon sabre laser est un électrolyseur. Un électrolyseur est un appareil qui peut générer une énorme quantité d’hydrogène et d’oxygène et comprimer le gaz à n’importe quelle pression sans compresseur mécanique…"

Loading...

Développant plus de 2800 degrés, cette épée peut même découper une plaque en acier… comme dans "Star Wars". Bon d’accord, l’arme en question connaît aussi quelques petits défauts. Si elle ne fonctionne qu’une bonne trentaine de secondes à pleine puissance, elle peut être mortelle pour celui qui la brandit. "Le plasma est un flux de particules fortement ionisées, donc ce sabre laser peut aussi attirer la foudre", explique encore son inventeur avant de conclure, "cette arme est dangereuse à cause du retour de flamme de l’hydrogène !" Rien que ça ! ? Bon en attendant, tout cela nous change de cet essai quasi réussi (ou quasi raté) des geeks du compte Youtube The Hacksmith qui, toujours en 2020, avaient réalisé une épée laser… alimentée en permanence par des bouteilles d’oxygène, de butane et de propane. Un peu lourd à porter quand on combat Dark Vador, non ! ?

Sir Alec Guinness incarne Obi-Wan dans le premier épisode qui n’est autre que le 4e de la saga "Star Wars"
Sir Alec Guinness incarne Obi-Wan dans le premier épisode qui n’est autre que le 4e de la saga "Star Wars" (Lucasfilm Ltd.)

Sur le même sujet

30 mai 2022 à 08:12
2 min
23 mai 2022 à 04:43
1 min

Articles recommandés pour vous