RTBFPasser au contenu

Medias

La Foire internationale des arts s'ouvre ce samedi à Tour & Taxis

La Foire internationale des arts s'ouvre ce samedi à Tour & Taxis
25 janv. 2014 à 08:381 min
Par Adrien de Callataÿ

Sur les 131 exposants, 51 galeries sont belges et 80 sont des galeries étrangères, preuve de l’attrait qu’exerce cette Foire.

L’invité d’honneur cette année, le Musée Royal de l’Afrique centrale, expose en plein cœur de la BRAFA des pièces uniques, rarement montrées. Guido Gryseels, directeur du Musée d’Afrique centrale explique que "le public cible, les amateurs d'art qui viennent voir le BRAFA, sont aussi intéressés par l'art africain. Et pour ça, le musée le plus connu est quand même celui de Tervuren. L'objectif, c'est vraiment de valoriser ces collections et les montrer à un public. Même pour moi, il y a des collections dans cette exposition que je n'ai jamais vues dans ma vie. Je suis encore plus impressionné de la richesse de nos collections".

L’année passée, la BRAFA a accueilli 48 000 visiteurs, 50 000 sont espérés cette année. Mais pas cette besoin d’être collectionneur, le plaisir de découvrir des Magritte, des Delvaux, des Permeke, ou la très rare huile peinte par Hergé vaut le détour. Et nouveauté, cette année, des conférences grand public seront données tous les jours à 14h30.

La BRAFA ouvre ses portes dès 11h00 jusqu'à 19H00 sur le Site Tour et Taxis, jusqu'au 2 février ,
nocturne le 30 janvier jusqu'à 22h00.

Retrouvez ci-dessous les interviews de Viviane Baeke, commissaire de l'exposition, et de Guido Gryseels, directeur du MRAC, au sujet de l'exposition proposée à la Brafa : des oeuvres sélectionnées provenant de la collection du Musée Royal d'Afrique centrale.

Masque Yaka
Masque Yaka MRAC
Une des pièces présentées à la Brafa
Une des pièces présentées à la Brafa MRAC
Le Miroir Invisible, René Magritte

L'éclectisme est devenu depuis quelques années le point fort de la Brafa : Harold t’Kint de Roodenbeke explique que le changement s'est opéré depuis leur déménagement sur le site de Tour et Taxis, il y a onze ans.

 

 

Nicole Debarre

Articles recommandés pour vous