RTBFPasser au contenu

Monde Europe

La Finlande insiste sur son droit d’adhésion à l’Otan

Aerial view over Helsinki on a sunny winter day
19 janv. 2022 à 16:551 min
Par Belga

Le président finlandais Sauli Niinistö a rejeté les demandes du président russe Vladimir Poutine qui souhaite que l’Otan limite son expansion sur le continent européen. Moscou exige, en effet, que l’Alliance transatlantique ne s’étende plus à ses frontières.

"Nous voulons être autorisés à décider par nous-mêmes si nous adhérons à une alliance de sécurité", a déclaré M. Niinistö dans une interview accordée au quotidien allemand Die Zeit.

Il s’agit d’une "question centrale pour notre souveraineté nationale", selon lui. La demande russe remet en question la souveraineté de la Finlande, a-t-il dénoncé.

M. Niinistö a également appelé l’Union européenne (UE) à prendre ses responsabilités. Affirmant que si l’UE est une véritable union, elle devrait réagir à l’unisson.

La Finlande n’est pas membre de l’Otan, mais elle est un partenaire proche de l’Alliance. Le pays a souvent émis le désir de rejoindre l’organisation de défense, tout comme la Suède.

De son côté, la Russie a rejeté toute possibilité d’adhésion de l’Ukraine ainsi que de la Géorgie à l’Otan, qu’elle qualifie de "menace nationale". Elle ne s’est pas encore officiellement prononcée sur une éventuelle adhésion de la Finlande et de la Suède au sein du groupe de défense occidental, mais elle n’y serait probablement pas favorable puisqu’elle exige que l’Otan arrête toute expansion à ses frontières.

 

Sur le même sujet

24 févr. 2022 à 15:36
6 min
10 févr. 2022 à 18:07
4 min

Articles recommandés pour vous