RTBFPasser au contenu

Concours Reine Elisabeth

La deuxième session du Concours Reine Elisabeth consacrée au violoncelle commence ce lundi 9 mai

L'Incontournable : Le concours Reine Elisabeth

la séquence de Marie Michiels

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le Concours Reine Elisabeth commence aujourd’hui, et c’est la deuxième session du Concours dédié au violoncelle, instrument au son chaleureux, qualifié parfois de sensuel.

Quel que soit l’instrument, le Concours se déroule toujours de la même manière : cette semaine, ce sera la première épreuve à Flagey et nous entendrons 66 candidats sélectionnés sur les 152 violoncellistes qui se présentaient. Il y a une Belge, Stéphanie Huang qui jouera ce soir. Ensuite, une semaine de demi-finale qui se déroulera à Flagey, puis une semaine de mise en loge à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, à Waterloo, et enfin la finale à Bozar. Au total, presque un mois de concours qui demande aux participants une discipline de sportif de haut niveau.

La candidate belge est une violoncelliste de grand talent, Stéphanie Huang, c’est la sœur de Sylvia Huang, violoniste, qui avait été elle-même finaliste du Concours en 2019. Elle étudie à la Chapelle Musicale avec Gary Hoffman, et Jeroen Reuling, elle a déjà de très beaux concerts derrière elle.

Ce qui est inhabituel, c’est que cette année, pas moins de 10 élèves de la Chapelle Musicale aient été sélectionnés. Ils suivent les cours de Gary Hoffman, titulaire de la classe, qu'on dit très à l'écoute de ses élèves : "On me dit que j’arrive à bien sentir la personne, je ne sais pas si c’est vrai ou pas, mais si c’est vrai, c’est par ce que je reçois de la personne, du musicien ou de la musicienne, qui me fait penser à ce que doit être la prochaine étape. Je ne suis pas là pour dire : ce que vous faites, c’est très bien, il n’y a plus rien à faire. Ça, ce n’est pas mon rôle, mon rôle, c’est de les emmener plus haut. Pour moi, après tout, le rôle du professeur, c’est de faire en sorte que la personne en face de vous, n’aura plus besoin de vous, c’est comme un enfant".

Sur le même sujet

10 mai 2022 à 10:02
1 min

Articles recommandés pour vous