Icône représentant un article video.

Le 8/9

"La dégustation" avec Isabelle Carré et Bernard Campan : le film qui a ému Cathy Immelen

L'actu ciné

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

31 août 2022 à 10:32Temps de lecture5 min
Par Philomène Parmentier

Le début du mois de septembre est plutôt calme, il n’y a pas de blockbuster ni de films spectaculaires. Ce qui laisse la place à des œuvres plus modestes mais qui méritent toute votre attention. C’est le cas de La dégustation, la sortie ciné de la semaine qui a ému Cathy Immelen au point de verser une petite larme dans la salle de cinéma. Mais que raconte ce film ?

La dégustation, c’est l’adaptation de la pièce de théâtre du même nom avec les mêmes comédiens : Isabelle Carré et Bernard Campan. Une comédie douce et amère qui raconte l’histoire d’un caviste et d’une infirmière, tous deux célibataires depuis longtemps, ils se rencontrent et vont petit à petit tomber amoureux mais chacun trimballe des douleurs d’échecs sentimentaux du passé. Des échecs de vie aussi, très marquants.

La première partie du film est plutôt comique avec toutes ces maladresses de la drague quand on est célibataire depuis longtemps. L’histoire devient plus touchante dans sa deuxième partie, quand les deux héros ouvrent leurs cœurs.

Si Cathy Immelen a versé une petite larme, c’est parce que le film évoque des sujets qui nous touchent nous ou nos amis : comment retrouver l’amour après 45 ans, comment accepter l’autre avec son bagage sentimental. Comment y croire encore quand on s’est déjà cassé la figure ?

Vous l’aurez compris c’est un film qui mérite d’être vu pour la douceur et la tendresse qu’il nous apporte.

Loading...

L’autre sortie qui a marqué Cathy cette semaine, c’est La nuit du 12. Un excellent polar avec Bouli Lanners, présenté hors compétition à cannes mais très remarqué. En règle générale, l’intérêt d’un film policier, c’est la résolution de l’enquête. Ici, on prend le chemin inverse, dès le début du film, nous sommes confrontés à un cold case, l’une de ses affaires sans conclusion, sans assassin.

Sur le même sujet

Bernard Campan évoque le parcours professionnel de ses enfants

Vivacité

"Le visiteur du futur", une comédie d’aventure et de science-fiction qui a charmé Cathy Immelen

Le 8/9

Articles recommandés pour vous