RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

La Défense n'a pu récupérer ses anciens obusiers mais ils semblent partis vers l'Ukraine

La Défense n'a pas pu récupérer les obusiers qu'elle avait vendus à une société privée en 2015 mais, à la connaissance de la ministre, ces engins qui intéressaient les autorités ukrainiennes, sont bien partis en Ukraine, a expliqué mercredi la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, en commission de la Chambre.

En 2008, l'armée belge a retiré du service 64 obusiers chenillés M-109A4BE américains d'un calibre de 155 mm qui étaient utilisés dans plusieurs bataillons d'artillerie entre-temps dissous. En 2015, au moins une partie d'entre eux ont été vendus à une société privée de Tisselt, Flanders Technical Supply (FTS), spécialisée dans l'achat de surplus militaires partout dans le monde, pour un montant d'1,75 million d'euros incluant des pièces de rechange.

Le contrat ne prévoyait pas de condition de rachat par la Défense.

Nous n'avons pas à savoir à qui elle les a revendus, ni à combien

Récemment, les autorités ukrainiennes se sont adressées à la Défense belge car elles étaient intéressées par ces engins, remis à neuf peu avant leur retrait du service, dans son combat contre l'armée russe.

"Il y a eu une discussion mais, quand on a repris contact avec l'entreprise, elle les avait vendus. Nous n'avons pas à savoir à qui elle les a revendus, ni à combien", a expliqué Ludivine Dedonder en réponse à des questions de Georges Dallemagne (Les Engagés), Theo Francken (N-VA), Steven Creyelman (VB), Guillaume Defossé (Ecolo) et Kris Verduyckt (Vooruit).

Mais ces engins ont toutefois pris le chemin de l'Ukraine, à entendre la ministre qui dit ne pas connaître les détails de l'opération. Selon ses informations, la firme d'armement OIP, dont les systèmes de vision ont fait partie des livraisons de la Défense à l'armée ukrainienne ces dernières semaines, aurait été mandatée par FTS.

"Ce qui nous intéresse, c'est que les Ukrainiens puissent avoir ce matériel, c'est là l'essentiel", a ajouté Ludivine Dedonder.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : les livraisons militaires belges en baisse significative depuis avril

Guerre en Ukraine

Huawei regrette la décision de faire remplacer les routers informatiques à la Défense

Belgique

Articles recommandés pour vous